En continu
Accueil / NewZilla.NET / NewZilla.NET Week-End #2 / 12 novembre 2017

NewZilla.NET Week-End #2 / 12 novembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu’il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu : FinTech, Musical.ly, Orange, Uber.

 

  • 80 MILLIONS D’EUROS / C’est le montant de la nouvelle levée de fonds que vient de réaliser Monzo, startup de la Fintech britannique, qui a obtenu une licence bancaire en avril, et revendique près de 500.000 utilisateurs.

L’entreprise américaine de paiement en ligne Stripe entre au capital aux côtés de fonds dont celui de l’opérateur, Orange Digital Ventures, qui réinvestit. (source La Tribune).

 

  • 800 MILLIONS DE DOLLARS / Ce serait, selon Bloomberg, le prix payé par le géant chinois des médias Beijing ByteDance Technology, pour acquérir Musical.ly, une application mobile chinoise qui revendique déjà une centaine de millions d’utilisateurs.

Potentiellement très populaire en Asie, mais pas seulement, permet à un jeune public de créer de courtes vidéos de karaoké, accompagnées de chorégraphies travaillées.

 

  • 40 000 / C’est le nombre de chauffeurs Uber qui seraient en activité à Londres et, selon un tribunal de Londres, ces chauffeurs doivent être considérés et traités par Uber comme des employés.

En conséquence, le groupe Internet qui vient de perdre en appel sur ce dossier, va devoir payer le salaire horaire minimum de 7,50 livres (8,50 euros) et des congés payés, à ces 40 000 « nouveaux » collaborateurs.

 

  • UBER PREVISION / « Faites le calcul, dans 10 ans, nous aurons encore plus besoin de chauffeurs qu’aujourd’hui. » (Dara Khosrowshahi, P-DG d’Uber) à l’occasion de la Conférence DealBook organisée par le New York Times.

Le calcul est en effet assez simple: même si Uber investit actuellement massivement dans le développement de véhicules autonomes – ce qui devrait avoir de quoi inquiéter ses chauffeurs – le groupe Internet estime aussi que dans dix ans, même si 70% à 80% de sa flotte de véhicules sera basée sur la conduite autonome, entre 10% à 20% de ses véhicules seront toujours conduits par des chauffeurs. Et comme Uber entend multiplier par 10 voire 20 son parc de véhicules à cette échéance, comme le déclare Dara Khosrowshahi, le calcul semble vite fait. Un peu trop peut-être…

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

Uber-privacy

Uber veut limiter le temps de travail de ses chauffeurs VTC

Pour lutter contre la fatigue, le surmenage et les prises de risques inutiles, le groupe Internet veut empêcher que “ses” chauffeurs de travailler plus de 10 heures d’affilée.

zone-blanche

Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

L’Etat a passé un accord avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, annonce dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.