En continu
Accueil / Communication / Mr. Robot provoque l’ire des utilisateurs de Firefox

Mr. Robot provoque l’ire des utilisateurs de Firefox

C’est l’histoire d’un partenariat qui a mal tourné mais qui a, comme prévu, provoqué le buzz escompté. 

 

« Looking Glass », si depuis le vendredi 15 décembre 2017 il y a bien une dénomination que les utilisateurs américains du navigateur Internet Firefox ne supporte pas c’est bien celle-là.

« Looking Glass » c’est le nom d’une extension qui s’est invitée, et qui s’est installée à distance sur Firefox, sans demander à aucun moment le consentement des utilisateurs concernés.

Le tout étant agrémenté d’une description on ne peut plus énigmatique du programme qui tient en ces mots : « Ma réalité est différente de la vôtre ».

Virus, malware? Les utilisateurs de Firefox (le navigateur Internet édité par Mozilla), par nature très soucieux du respect de leur vie privée, s’interrogent.

mr-robot-firefox-mozilla-looking-glass

En fait cette intrusion est le fruit d’un partenariat commercial passé entre la fondation Mozilla (l’éditeur de Firefox) et la production de la série Mr. Robot (qui raconte la vie d’un pirate informatique), dont la diffusion de la troisième saisons vient de s’achevée aux Etats-Unis.

Un partenariat destiné à sensibiliser le grand public sur le respect de la vie privée en ligne.

« La sécurité et la confidentialité des individus sur Internet sont fondamentales et ne doivent pas être considérées comme facultatives », explique la fondation Mozilla dans un communiqué.

Mozilla a réagi à la levée de boucliers, émanant parfois même de ses propres collaborateurs, en indiquant au site spécialisé TechCrunch « qu’aucune donnée n’a été collectée ou partagée ».

NewZilla.NET a besoin de vous

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse originelle et à un concept aussi simple que nécessaire: faire respirer l’information, en particulier cette actualité liée aux « nouvelles technologies » dont la production ne cesse de s’abîmer dans une course effrénée et irréfléchie à la mise en ligne.

Depuis 2010, NewZilla.NET est fidèle à sa promesse éditoriale: publier (sans souci d’exhaustivité) ce qui nous apparaît comme étant pertinent, vous fournir – avec les modestes moyens qui sont les nôtres – une information fiable, une information sourcée, une information qui tourne le dos aux supputations, à la rumeur et aux effets d’annonce.

Et depuis 2010, vous êtes au rendez-vous.

Comme vous le savez peut-être, NewZilla.NET est un site d’information indépendant. NewZilla.NET n’est pas une agence de communication déguisée en site d’information, NewZilla.NET n’appartient ni à un grand groupe média, ni à un opérateur télécom.

  1. NewZilla.NET, et c’est une question de principe, ne touche aucun argent public.
  2. NewZilla.NET n’est pas financé par le « Fonds Google pour l’innovation numérique de la presse ».
  3. NewZilla.NET ne dispose pas d’un carnet d’adresses qui lui permette en un claquement de doigts de réaliser une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour s’assurer (en toute dépendance) un avenir, en se détournant de toute notion d’équilibre et de rentabilité financière.
  4. NewZilla.NET n’achète pas de faux « likes » ou de faux « fans » sur Facebook, de faux « followers » sur Twitter, ou de faux « abonnés » sur Instagram pour « booster » artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. 
  5. NewZilla.NET n’utilise pas de « bots » sur Twitter, ces faux comptes qui relaient automatiquement un article dès sa publication.
  6. NewZilla.NET ne fait pas non plus travailler ses rédacteurs bénévolement et/ou pour la gloire de pouvoir signer un papier.
  7. NewZilla.NET ne base pas la publication de ses articles et le choix des sujets traités sur un algorithme qui s’emploie studieusement à prédire ce qui fera de l’audience et ce qui n’en fera pas.
  8. NewZilla.NET n’exploite pas un bataillon de stagiaires chargé(e)s de rédiger entre 5 à 10 articles par jour pour une « gratification » de quelques centaines d’euros par mois.
  9. NewZilla.NET a fait le choix de ne pas délocaliser sa production éditoriale à l’autre bout du monde, certes à moindres coûts, mais sans aucune garantie de qualité. 

Voilà, la liste est un peu longue, mais ce sont des éléments qui, nous le croyons, méritaient d’être précisés en toute transparence.

Pour toutes ces raisons, pour continuer à produire une information de qualité et parce que nous tenons à conserver cette intégrité et cette liberté de ton éditoriale qui font que vous prenez aujourd’hui, nous l’espérons, plaisir à nous lire, NewZilla.NET a besoin de vous et de votre soutien.

NewZilla.NET a besoin de vous en tant que lecteur, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que citoyen, NewZilla.NET a besoin de vous en tant que garant du pluralisme de l’information.

Alors « MERCI » ! Merci à vous pour votre fidélité, et merci à vous pour votre soutien à NewZilla.NET.

Votre fidélité et votre soutien nous obligent.





 

A lire aussi

Mozilla-Fake-news

La Fondation Mozilla contre les « fake news »

Déjà partenaire de la News Integrity Initiative aux côtés de Facebook et de l'Unesco, l'éditeur du navigateur Internet, Firefox, lance la Mozilla Information Trust Initiative, un projet destiné à lutter contre la diffusion et la propagation des "fake news" de manière clairvoyante, en respectant les valeurs fondamentales de l'open-source, c'est-à-dire en rejetant prioritairement toute forme de censure. 

File-Transfer-Firefox-Send-Mozilla

Avec Firefox Send, Mozilla teste le transfert de fichier en mode Snapchat (VIDEO)

Cette nouvelle fonctionnalité peut être testée sur tous les navigateurs Internet les plus récents. Elle vise à partager en toute confidentialité des fichiers volumineux dont la taille ne peut toutefois pas excéder 1Go.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.