Accueil / 2012 / août (page 2)

Monthly Archives: août 2012

Ere Karjalainen, recordman du monde du lancer de téléphone portable

C’est un festival qui se tient invariablement depuis l’an 2000 à la fin du mois d’août à Savonlinna quelque part dans l’est de la Finlande.

 

Une manifestation au cours de laquelle les participants s’adonnent à une bien étrange discipline: le lancer le téléphone portable. Au pays de Nokia, ce « championnat du monde » qui ne souffre pour l’heure aucune concurrence sérieuse, vise à exprimer les « frustrations et déceptions envers ces équipements modernes », explique la créatrice du championnat, Christine Lund, sur le site internet de la compétition.

C’est aussi l’occasion de mettre l’accent sur la nécessité de recycler des appareils, les smartphones dont les cycles de vie sont de plus en cours. L’objectif est simple : lancer un vieux téléphone portable (pesant entre 220 et 400 grammes) le plus loin possible en soignant quelque peu l’esthétique du geste.

Cette année, le vainqueur s’appelle Ere Karjalainen. Non content de remporter la compétition ce jeune Finlandais a également pulvérisé le record du monde de lancer de téléphone portable en expédiant son appareil à 101,46m. Rien n’a filtré sur les ambitions sportives du lauréat 2012 mais les lanceurs de javelots n’ont qu’à bien se tenir…

L’Arabie Saoudite, une autre idée de la gouvernance Internet

Que les esprits chagrins qui contestent aujourd’hui aux Etats-Unis le monopole de la gouvernance du réseau Internet se rassurent…D’autres voies existent.

 

Ainsi devraient-ils peut-être militer pour confier cette mission, non aux tant décriées Nations Unies, mais plutôt au Royaume d’Arabie Saoudite…Et regarder les effets d’une telle mesure sur la sacro-sainte liberté d’expression en ligne.

Il y a quelques mois, l’ICANN, l’organisation américaine en charge de la gestion et de l’attribution des extensions de noms de domaine Internet (comme les .com et autres .net) donnait aux entreprises, aux organisations et aux individus la possibilité de déposer, ou plutôt de proposer la création de nouvelles extensions de noms de domaine Internet. Résultat, moyennant 185 000 dollars par « propositions », 2000 demandes d’extensions de noms de domaine furent soumises pour validation à l’ICANN.

Une fois les demandes déposées, l’ICANN a ouvert au début de l’été une période d’évaluation de sept mois pour que d’éventuelles objections puissent être exprimées. Les représentants de l’Arabie saoudite se sont attelés à cette tâche avec la plus grande application.

En consultant la base de données disponible sur le site de l’ICANN, on peut constater qu’un certain Abdulmjid, qui se dit membre de la Communication and Information Technology Commission saoudien, explique que 31 demandes doivent être rejetées, en particulier celles qui sont liées au sexe, à l’alcool, au jeu, à la religion et bien évidemment dans ce cadre précis, à l’Islam.

Au-delà des .gay .wtf (what the fuck, donc forcément grossier) .sucks .wine .vodka .sexy .porn .casino et autres .baby … d’autres extensions telles  les .bible .persiangulf .catholic ou le très subversif .style pourraient également si l’on s’en tenait au bon vouloir de l’Arabie Saoudite, ne jamais voir le jour.

McDonald’s et PayPal commandent un BigMac

Qui contrôlera votre futur porte-monnaie électronique ? Après le succès en demi-teinte de Google Wallet, après le partenariat spectaculaire annoncé la semaine dernière aux Etats-Unis entre Starbucks et Square la solution de paiement sur mobile lancée par le co-fondateur de Twitter, Jack Dorsey, PayPal, aujourd’hui propriété d’eBay ne pouvait pas ne pas réagir.

 

C’est chose faite avec la perspective d’un partenariat avec McDonald’s. Certes rien n’est encore acté sur le long terme, mais la chaine de restauration rapide teste actuellement auprès d’une trentaine de franchisés de son réseau français une solution PayPal de paiement sur mobile.

Une application mobile, la bien nommée GoMcDo, qui permet de commander et de régler son BigMac ou tout autre produit à la carte, directement depuis son smartphone. La commande peut également être composée  et réglée en ligne.

Le client recevant dans chacun des cas soit un QR Code soit un numéro de commande certifiant son achat. Comme pour les commandes effectuées à partir d’une borne électronique, les clients qui passent commande depuis leur smartphone disposent d’une file d’attente dédiée.

L’idée pour McDonald’s étant de transformer l’achat en acte ludique, de réduire le temps d’attente dans ses « restaurants » et d’augmenter son chiffre d’affaires. Aux Etats-Unis, PayPal a déjà conclu une quinzaine de partenariat, notamment auprès d’enseignes comme Home Depot ou Office Depot.

Les dirigeants du parti communiste chinois se sont-ils faits « photoshoper » ?

Des photos de « parties fines », vieilles de cinq ans, et sur lesquelles figurent d’importants dirigeants locaux du parti communiste chinois font surface sur le Web et suscitent les moqueries des internautes sur Weibo, le Twitter chinois.

 

Prendre part à des « parties fines », dans un pays où la « débauche en groupe » (comprenez l’échangisme), reste un crime passible de cinq ans de prison, voilà qui peut être quelque peu périlleux. Mais quand on est un responsable du parti communiste chinois, s’adonner à la « débauche en groupe », se faire prendre en photo et voir lesdits clichés exposés sur le Web, à la risée des internautes, dépasse le scabreux.

C’est pourtant l’aventure dans laquelle se trouvent aujourd’hui embarqués plusieurs hauts responsables locaux du parti communiste chinois (PCC). Depuis peu des photos figurant trois couples échangistes circulent sur le Web rappelle le blog L’Empire Weibo (diffusé sur LeMonde.fr).

Des clichés qui, selon certains internautes, représentent le secrétaire du parti communiste chinois (PCC) du district de Lujiang, dans l’Anhui, Wang Minsheng, et son numéro deux, en très bonne compagnie.

Interrogé par un journaliste du Quotidien du Peuple, Wang Minsheng a répondu que les photos étaient fausses et avaient été “photoshopées”. Il a également expliqué être la cible de personnes impliquées dans des affaires de corruption, qu’il dérangeait, souligne le blog L’Empire Weibo.

Cependant, le vice-secrétaire de la ligue de la jeunesse communiste de l’Université du Hefei, la capitale de l’Anhui, Wang Yu, (qui n’avait peut-être pas été briefé à temps par ses communicants) a reconnu être l’un des hommes sur les clichés, tout en démentant la présence du secrétaire du PCC de Lujiang et de son numéro deux.

Lundi 13 août, le site du Quotidien du peuple a annoncé que M. Wang avait été limogé de son poste et qu’il faisait l’objet d’une enquête. En tout état de cause, en Chine la morale publique à ses limites…Et il est semble-t-il des écarts de langage (à défaut de conduite), qui ne sauraient être tolérés!