En continu
Accueil / Bitcoin / Un Norvégien s’achète un appartement après avoir investi 18 euros dans des bitcoins

Un Norvégien s’achète un appartement après avoir investi 18 euros dans des bitcoins

PARTAGER CET ARTICLE
Le bitcoin, cette monnaie virtuelle créée en 2009 et dont l’utilisation par certaines populations d’internautes est parfois sujette à caution, fait aussi des heureux.

 

A l’instar de Kristoffer Koch. En 2009, cet étudiant norvégien qui ne roule pas alors sur l’or décide d’investir 150 couronnes norvégiennes (soit l’équivalent de 18 euros) dans l’achat de 5000 bitcoins.

En bon épargnant il laisse dormir son petit capital pendant quelques années sur son compte en ligne. Au printemps dernier, il vérifie combien valent alors ces quelques milliers de bitcoins achetés quatre ans plus tôt. Et là… Surprise!

La spéculation autour de cette monnaie virtuelle, qui n’est contrôlée par aucun organisme bancaire central, étant ce qu’elle est les 5000 bitcoins d’origine de Kristoffer Koch se sont transformés en un capital de… 5 millions de couronnes norvégiennes (soit l’équivalent de 615 000 euros), indique le site NRK.

Notre ex-étudiant décide alors d’échanger un cinquième de cet investissement virtuel en monnaie sonnante et trébuchante via une bourse d’échange comme MT.GOX. Une fois la somme récupérée il ré-investit son capital dans un appartement situé dans le quartier de Toyen, l’un des plus recherchés de la capitale norvégienne, Oslo.

 Comment acheter une maison à 1 dollar (soit 75 centimes d’euro)

Crise économique oblige, certaines métropoles en faillite ou en grande difficulté financière mettent en vente des logements à des prix défiant toute concurrence.

A Détroit, ville en faillite avec ses 18 milliards de dollars de dettes, on brade aussi le prix des maisons. Exemple, cette demeure de plus de 200m2 dotée de deux salles de bains et construite en 195 sera votre pour… un dollar. La raison? Le climat d’insécurité de la ville, et des propriétaires en fuite. Un dollar, une somme qui ne couvre toutefois ni les frais d’agence, ni les frais de remise en état. Pour un cet investissement immobilier à haut risque il ne vous en coûtera seulement au final que quelques 600 euros, relève le New York Daily News.

Detroit

Même configuration en Grande-Bretagne où des collectivités comme Liverpool ou Stoke-on-Trent choisissent de céder pour des sommes symboliques des quartiers entiers à des habitants des environs qui s’engagent à rénover les lieux, à mettre les habitations aux normes et à y vivre pendant au moins cinq ans.

A lire aussi sur NewZilla.NET

NewZilla.NET Week-end #18 / 20 janvier 2018

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Apple, YouTube, bitcoin, HOP, obsolescence programmée.

Crypto-monnaies, après le krach

En ce début de semaine, les cours (on ne peut plus virtuels) de la quasi-totalité des crypto-monnaies plongent de concert, alimentant la théorie que ces pseudo-devises ne sont en fait qu’une vaste escroquerie, une nouvelle pyramide de Ponzi à l’échelle planétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.