En continu
Accueil / Bitcoin / Bitcoin, la chute (sans fin?)

Bitcoin, la chute (sans fin?)

PARTAGER CET ARTICLE

 

Comme prévu (et comme annoncé ici-même à de multiples reprises) la plus célèbre des crypto-monnaies, qui ne repose sur rien, si ce n’est sur la croyance en une illusion, poursuit son inexorable chute.

 

Après avoir flirté avec les 20 000 dollars en décembre 2017, le cours du bitcoin est descendu sous les 6 400 dollars mardi 6 février 2017 (contre 8 550 dollars) la veille.

Une pensée pour les (petits) épargnants (et pour ces salariés japonais) qui attirés par la promesse d’un argent facile et éblouis par les sirènes médiatiques, sont en train d’y laisser leurs économies.

Nous vous l’avions annoncé à maintes reprises, le cours du bitcoin, comme ceux de toutes les crypto-monnaies ne reposant sur rien si ce n’est sur du sable, était sujet à une très forte volatilité.

A ceux qui s’émeuvent aujourd’hui de la baisse, certes spectaculaire, de Wall Street (hier soir), que devraient-ils penser de celle du bitcoin, qui s’échangeait hier encore à 8 550 dollars pour chuter aujourd’hui sous la barre des 6 400 dollars?

bitcoin

Plusieurs éléments peuvent cependant expliquer de manière rationnelle (une fois n’est pas coutume) cette chute spectaculaire de la valeur du bitcoin.

Et éviter à l’avenir quelques sueurs froides à ceux qui suivent le cours du bitcoin en temps réel.

Tout d’abord, l’attitude de certains Etats, à commencer par la Chine, de plus en plus enclins à réguler, et à contrôler ces activités, en bloquant notamment l’accès aux plateformes d’échanges.

Au Royaume-Uni, à l’instar de plusieurs banques américaines, le Lloyds Banking Group a récemment annoncé l’interdiction d’achats de bitcoin par ses clients munis de carte de crédit.

Ensuite, un fait marquant, quoique hautement prévisible, a également frappé les esprits, le piratage le 26 janvier 2018, de Coincheck, une plateforme d’échanges japonaise, qui se serait fait voler 530 millions de dollars en devise virtuelle NEM.


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Comment la Chine a espionné l’Union africaine

Non contente d’exploiter au mieux les ressources du continent africain sous une forme de néo-colonialisme qui ne dit pas son nom, la Chine ne se prive pas non plus d’écouter les conversations de ses dirigeants.

Quand les ingénieurs russes tuent le temps en minant du Bitcoin

Les services secrets russes (FSB), dignes successeurs du KGB, ont arrêté plusieurs scientifiques russes. Ils sont accusés d’avoir utiliser la puissance de calcul du super-ordinateur d’une base militaire ultra-secrète stockant des missiles nucléaires, pour miner (c’est-à-dire créer pour leur propre compte) de la crypto-monnaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.