En continu
Accueil / Google / Voulez-vous vraiment travailler chez Google ?

Voulez-vous vraiment travailler chez Google ?

Qui n’a jamais rêvé de travailler chez Google ? De goûter à ses espaces de relaxation et à sa cantine gratuite, le tout dans des conditions salariales nettement supérieures à la moyenne… Eh bien sachez braves gens que sans tourner forcément au cauchemar, le rêve peut aussi connaître quelques ratés.

 

Evidemment on semble encore loin des phénomènes de « burn-out », de crises d’épuisement physique des salariés, doublées de stress qui frappent de plus en plus de collaborateurs du monde de l’Internet ou des médias, mais le tableau dressé par d’ex-Googlers (d’anciens employés de Google) sur les fils de discussions thématiques du service en ligne Quora.com mérite que l’on s’y arrête.

Googlers

Petit résumé des reproches les plus généralement constatés. « Chez Google la plupart des collaborateurs sont sur-qualifiés pour leur job ». Google n’est plus une start-up (depuis longtemps) c’est juste une énième multinationale. « Les ingénieurs, la plupart du temps des hommes, sont arrogants ». « Le middle management est médiocre ». « Google est bon pour l’engineering mais pas pour le design » (cf. l’échec de produits comme Wave, Orkut, Google Video, Dodgeball, Knol ou Friend Connect).

Beautiful-docks-encourage-interaction-among-googlers

« Au moment du recrutement, pensez à bien négocier et veillez à tout mettre par écrit, car Google fait beaucoup de promesses assez vagues qui ne sont pas toujours tenues. » La culture d’entreprise est « immature ». « Ils boivent tout le temps, passent leur temps à jouer, à discuter, et au final ça ne travaille pas toujours beaucoup » se souvient un ex-Googler. Enfin, « last but not least », les stagiaires sont traités avec un certain mépris de la part de ceux qui travaillent « réellement » chez Google. C’est un peu comme s’ils étaient « mentalement et moralement inférieurs », explique l’un des témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.