Accueil / Accessibilité / Dot, une smartwatch pour les malvoyants

Dot, une smartwatch pour les malvoyants

Cette montre connectée pour personnes aveugles ou malvoyantes sera commercialisée fin 2015 aux Etats-Unis et au Canada pour moins de 300 dollars.

 

Dot-montre-connectee-smartwatch-braille-malvoyantsUne startup coréenne a développé la première montre connectée pour malvoyants. Cette smartwatch Braille, baptisée Dot, devrait être disponible dès la fin de l’année 2015 sur le marché nord-américain (aux Etats-Unis et au Canada) pour moins de 300 dollars. Selon le cabinet Strategy Analytics, cette année, porté par les lancements successifs (et parfois en demi-teinte) de “devices” comme la Pebble ou l’Apple Watch, les ventes de montres connectées ont progressé de 457%.

Un chiffre impressionnant mais une évolution sans grande incidence pour la population malvoyante, 285 millions de personnes dans le monde selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), car la quasi-totalité des smartwatchs actuelles ne sont utilisables que par des personnes voyantes. Eric Ju Yoon Kim et Titus Cheng, deux anciens étudiants de l’Université de Washington aux Etats-Unis ont donc eu l’idée de développer la première montre connectée à destination des personnes non-voyantes ou malvoyantes.

1 à 100 caractères / seconde

Dot-montre-connectee-smartwatch-braille-malvoyantsEn guise d’écran, la Dot (qui, esthétiquement, ressemble plutôt à un bracelet connecté Fitbit), intègre quatre rangées de six points qui permettent de lire ou d’écrire simultanément jusqu’à 4 signes Braille. Et selon la dextérité de l’utilisateur la vitesse de frappe peut varier de 1 à 100 caractères par seconde. Côté autonomie, avec une durée de vie d’une dizaine d’heures pour la batterie et un rechargement en moyenne tous les cinq jours, c’est peu de dire que le Dot n’a rien à envier à l’Apple Watch.

“Jusqu’à présent, quand vous receviez un message de votre petite amie sur iOS, par exemple, vous étiez obligé d’écouter Siri, vous le re-transmettre souvent à voix haute, intelligible et impersonnelle. (…) Maintenant quand votre montre Dot est connectée en Bluetooth à un autre device, vous pouvez récupérer du texte d’autres applications, comme iMessage, par commande vocale, et écouter tout cela comme bon vous semble”” Eric Ju Yoon Kim.

10 000 exemplaires

La startup de Kim et Titus a vu le jour à Séoul (Corée du Sud). Elle a déjà levé 600 000 dollars, auprès de l’accélérateur ActnerLab et du TIPS (Tech Incubator Program for Startup), une initiative du gouvernement sud-coréen. Elle cherche à lever de nouveau un million de dollars. Pour sa première phase de commercialisation, en Amérique du Nord en décembre prochain, la Dot devrait être disponible à 10 000 exemplaires.

A lire aussi

Bracelet-connecte

Des bracelets connectés en petite forme

Selon une étude menée par deux chercheuses de l’université de Stanford (Californie) la fiabilité de certaines mesures à caractère physiologique réalisées par les bracelets connectés laisse grandement à désirer.

Ktrack-Glucose-PKParis

Diabète / Un projet de montre connectée pour mesurer le taux de glycémie des patients

PK Paris, une start-up française, présente cette semaine au CES 2017 de Las Vegas, la K'Track Glucose, un projet de montrée connectée qui permettrait de mesurer le taux de glucose par simple contact avec la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.