En continu
Accueil / Jeux vidéo / L’eSport se met aux contrôles anti-dopage

L’eSport se met aux contrôles anti-dopage

PARTAGER CET ARTICLE

(Article mis à jour le 13 août 2015)

L’eSports League vient de confirmer via un post sur Reddit son intention de procéder à l’occasion du prochain tournoi à des contrôles anti-dopage de manière discrétionnaire. Les substances désormais prohibées (stéroïdes, HGH, cocaïne, cannabis…), sont les mêmes que celles qui sont interdites aux Jeux Olympiques et sont conformes à une liste établie par l’AMA (l’Agence Mondiale Anti-dopage).

(Première parution le 25 juillet 2015)

L’Electronic Sports League (ESL), l’une des organisations les plus importantes du sport électronique, annonce la mise en place de contrôles anti-dopage dès le mois prochain, à l’occasion de l’ESL One Cologne, en Allemagne. Une compétition dotée de 250 000 dollars de prix.

 

Adderall-eSport-ESLL’annonce, pour spectaculaire qu’elle soit, fait suite aux récentes révélations de Kory “SEMPHIS” Friesen. Nous vous en parlions il y a quelques jours, fraichement remercié par son équipe d’eSport, Cloud9, ce joueur professionnel avait admis dans une vidéo postée sur YouTube, que lors du dernier tournoi ESL à Katowice (Pologne), son équipe et lui-même, étaient dopés. Dopés à l’Adderall, un médicament souvent utilisé par les étudiants, connu pour augmenter les capacités de concentration et de réactivité.

L’Electronic Sports League (ESL), une organisation renommée pour ses tournois de “Counter Strike: Global Offensive”, de “Battlefield 4”, ou de “DOTA 2”, annonce aujourd’hui dans un communiqué qu’elle commencera à réaliser des contrôles anti-dopage lors de sa prochaine compétition qui doit se tenir au mois d’août à Cologne, en Allemagne.

Mais que l’on ne se réjouisse pas trop vite! Si une telle décision tend à prouver que l’eSport est en voie de normalisation et qu’il n’est finalement plus si différent d’autres activités sportives, il convient de garder à l’esprit que l’ESL, n’est que l’unes des organisations structurantes de l’eSport et que d’autres ligues professionnelles, à commencer par exemple par la League of Legends Championship Series, n’entendent pas pour l’instant modifier leurs habitudes en matière de NON-contrôle anti-dopage.

A lire aussi sur NewZilla.NET

FormulaOne-F1-eSport-Codemasters-Gfinity

La F1 se lance dans le eSport

Récemment rachetée par le groupe américain Liberty Media, Formula One, l'organisation qui préside aux destinées de la Formule 1 annonce la création d'un championnat virtuel  qui se déroulera du mois de septembre au mois de décembre 2017 à Londres (Grande-Bretagne) et à Abou Dabi (Emirats Arabes Unis). 

e-sport-doping-adderall-counter-strike-ESL

Cas de dopage dans l’e-sport

Dans une vidéo postée sur YouTube et relayée sur le site du Journal du Gamer, un joueur professionnel de Counter-Strike reconnait sans complexe que les membres de son équipe consommaient des produits dopants lors de matchs officiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.