Accueil / Impression 3D / Des mains bioniques imprimées en 3D pour se découvrir une âme de super-héros et oublier son handicap

Des mains bioniques imprimées en 3D pour se découvrir une âme de super-héros et oublier son handicap

Soutenu par Google, e-NABLE est une organisation à but non lucratif qui travaille à redonner le sourire aux enfants souffrant d’un handicap physique. Ari Solorio n’a jamais eu de main gauche. Un handicap de poids pour cette petite fille qui aime la danse, le vélo et la natation.

 

e-NABLEDifficile, notamment quand on est jeune et que l’on a tendance à se comparer aux autres de vivre avec le sentiment que l’on a toujours “quelque chose en moins”. Mais depuis peu, Ari Solorio a « quelque chose en plus ». Quelque chose qui intrigue ses copains et ses copines, et surtout quelque chose qu’ils ne sont pas près d’avoir.

Ce petit plus c’est une main rose, une main, mais pas n’importe quelle main… une main bionique, une prothèse flashy, digne d’un équipement que pourraient porter ses super-héros préférés. Et ça, le petite fille en est particulièrement fière!

Cette prothèse, elle la tient d’e-NABLE, une organisation à but non lucratif qui travaille à redonner le sourire aux enfants souffrant d’un handicap physique. Sa main magique est un exemplaire (presque) unique, issu de l’impression 3De-NABLE qui ne se considère pas du tout comme une société produisant exclusivement  des prothèses, mais préfère se voir comme une startup utilisant le numérique pour réduire le handicap, vient de recevoir une bourse de 600 000 dollars au titre du Google Impact Challenge: Disabilities initiative, indique le site Business Insider. Et la startup regarde maintenant vers d’autres horizons où, comme Ari, beaucoup d’enfants ont besoin de retrouver le sourire. Vers des pays comme Haïti, des régions comme le Moyen-Orient, un continent comme l’Afrique.

A lire aussi

NewZilla.NET Week-End #3 / 18 novembre 2017

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Harry Potter, Xavier Niel, Projet Loon, Wiil.i.am, Orange Bank.

uber-otto-waymo-google

Google réclame 1,8 milliard de dollars à Uber pour violation de brevet

Nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Uber. Cette fois-ci, c'est Google qui monte au créneau par l'intermédiaire de Waymo, sa filiale dédiée au développement de voitures autonomes. Google soupçonne Uber d'avoir tiré profit d'un vol "calculé" de secret industriel au centre duquel se trouverait un certain Anthony Levandowski. Cet ancien ingénieur vedette du projet Google Car est accusé d'avoir dérobé près de 14 000 dossiers confidentiels lors de son départ de Google au début de l'année 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.