En continu
Accueil / Google / Google va donner 25 000 Chromebooks pour faciliter l’intégration des réfugiés en Allemagne

Google va donner 25 000 Chromebooks pour faciliter l’intégration des réfugiés en Allemagne

PARTAGER CET ARTICLE
Le groupe Internet va consacrer une enveloppe de 5,3 millions de dollars, via Google.org son projet philanthropique créé en janvier 2008, pour soutenir le Projet Reconnect, porté par NetHope.

 

En Europe, en ce début d’année 2016, il y a la France (et la “jungle” de Calais); il y a le Danemark (qui vient de voter une loi pour confisquer les biens des réfugiés); il y a la Grande-Bretagne (où les demandeurs d’asile devaient il y a peu de temps encore, comme à Cardiff au Pays de Galles, porter des bracelets rouges, sous peine d’être dénoncés aux autorités, pour simplement avoir droit à l’aide alimentaire); et il y a l’Allemagne, qui vient en 2015, d’accueillir un million de personnes. Des hommes, des femmes et des enfants, ayant fui la guerre, notamment en Syrie.

ProjectReconnectL’Allemagne, où le gouvernement vient de lancer Ankommen, une application pour faciliter l’intégration de ces nouvelles populations sur son territoire. C’est dans une perspective similaire que Google vient, via son activité philanthropique Google.org, de décider d’allouer 25 000 ordinateurs Chromebook (soit 5,3 millions de dollars) pour soutenir et accompagner l’arrivée des réfugiés en Allemagne.

Pas de risque de virus

Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Projet Reconnect, porté par NetHope. Des ordinateurs portables pour des réfugiés? Oui, car au-delà des premiers besoins des premiers secours prodigués, des besoins qui consistent le plus souvent à trouver de la nourriture, un abris et des vêtements, viennent ensuite d’autres priorités, comme la recherche d’un travail, l’apprentissage d’une langue, des jeux pour les enfants, le suivi d’une procédure de demande d’asile ou encore le besoin de reprendre contact, par n’importe quel moyen, avec la famille restée au pays.

Project ReconnectEt dans cette configuration, le Chromebook est un peu l’ordinateur qui convient le mieux. Car plus qu’un ordinateur c’est avant tout un terminal (paramètrable) connecté à Internet.

L’internaute connecté utilisant des applications stockées dans le cloud. Pas de risque de virus, et la possibilité de surfer en bénéficiant des dernières mises à jour, le Chromebook est l’instrument idéal pour qui ne possède pas forcément une très grande connaissance de l’informatique.

En pratique, les 5,3 millions de dollars de Google ne seront donc pas versés directement aux ONG qui sur place s’occupent de l’accueil des réfugiés. Mais en revanche il leur appartiendra de demander l’attribution de Chromebooks (jusqu’à 5 000 unités par projet). Des machines qui pourront être paramètrées et administrées par une équipe dédiée au sein de chaque organisation.

A lire aussi sur NewZilla.NET

droit-oubli-google

Les internautes européens exercent leur droit à l’oubli

Depuis mai 2014, Google a reçu 654 876 demandes de suppression des résultats de recherche.

Toronto, une ville Google pour le 21ème siècle (VIDEO)

A Toronto, Sidewalk Labs, une filiale d’Alphabet (la maison mère de Google) s’apprête à concevoir un quartier qui devrait héberger le prochain siège de Google au Canada. Un quartier qui s’annonce aussi et surtout comme un prototype de la ville du 21ème siècle, telle que l’envisage Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.