Accueil / NewZilla.NET / Aux Etats-Unis, Uber teste un numéro d’appel d’urgence

Aux Etats-Unis, Uber teste un numéro d’appel d’urgence

Cette solution qui n’a pas vocation à remplacer le 911, LE numéro d’urgence absolue aux Etats-Unis, vise à améliorer la sécurité des chauffeurs Uber et de leurs passagers, en contribuant à la résolution de situations pratiques.

 
Uber teste, discrètement, depuis le mois d’octobre 2015 un numéro d’appel d’urgence dans 22 villes aux Etats-Unis. Public. L’information avait été évoquée par le site Quartz au mois de février, puis tout récemment par Inc.com, elle vient d’être confirmée par le groupe Internet lui-même.

Ce numéro, jusqu’ici secret, vient être divulgué. Il s’agit du 800-353-8237 (pour 800-3563-UBER). Il est intégré et activé dans l’application Uber sur 22 villes américaines, sans pour autant que ni les chauffeurs, ni les passagers ne soient informés de son existence.

L’un des objectifs de cette expérience pilote étant de voir en “a/b testing” si en cas de situations critiques, le numéro est (ou non) facilement identifiable et utilisable.

Deux centres d’appels téléphoniques

UberLes appels émis via ce numéro sont re-dirigés vers deux centres d’appels téléphoniques situés à Chicago et à Phoenix où des douzaines de télé-conseillers formés à cet effet se relaient pour répondre aux demandes formulées à toute heure du jour ou de la nuit.

Ce numéro n’a pour autant pas vocation à se substituer au 911, qui est le numéro public pour signaler une urgence absolue aux Etats-Unis. En revanche, si un ou une cliente oublie par exemple un médicament important ou un bijou de valeur dans un véhicule Uber, le service se fait fort de régler ce type de problème dans les meilleurs délais.

Et pour les situations plus graves de transmettre l’information au 911.

A lire aussi

uberAIR

Uber, Airbus et les taxis volants

Le groupe Internet passe un partenariat avec la Nasa, quand Airbus teste déjà son premier véhicule dans l'Oregon (Etats-Unis). 

uber-driver-lagos-nigeria-lockito

Au Nigéria, des chauffeurs Uber utilisent de faux GPS pour gonfler le prix des courses

Mécontents de la récente baisse de rémunération décrétée par Uber, certains chauffeurs travaillant pour le groupe Internet à Lagos (Nigéria) utilisent désormais un faux GPS pour augmenter de manière frauduleuse le prix des courses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.