En continu
Accueil / Expresso / Les vraies raisons du blocage de Facebook en Egypte

Les vraies raisons du blocage de Facebook en Egypte

Au mois d’octobre 2015, Facebook avait lancé en Egypte un service baptisé Free Basics Internet.

Ce service permettait aux internautes ayant des ressources financières limitées de créer un compte Facebook à partir d’un ordinateur à bas prix ou d’un smartphone, et d’accéder gratuitement par ce biais à tout un éventail de services Internet.

Or, en décembre dernier, soit à peine deux mois après son lancement, le gouvernement égyptien décidait de couper l’accès à ce service signé Facebook.

A l’époque, les autorités égyptiennes avaient expliqué, que l’autorisation qui avait été accordée à l’opérateur Etisalat, en charge de relayer ce service, était temporaire, et était arrivée à expiration au bout de deux mois.

Or, on apprend aujourd’hui la véritable raison de cette soudaine interdiction. Selon deux sources proches du dossier et citées par l’agence Reuters, le gouvernement égyptien aurait décidé de couper l’accès à Free Basics Internet car Facebook aurait refusé de laisser les autorités égyptiennes surveiller et espionner l’activité des utilisateurs du service.

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.