En continu
Accueil / Expresso / Les vraies raisons du blocage de Facebook en Egypte

Les vraies raisons du blocage de Facebook en Egypte

PARTAGER CET ARTICLE

Au mois d’octobre 2015, Facebook avait lancé en Egypte un service baptisé Free Basics Internet.

Ce service permettait aux internautes ayant des ressources financières limitées de créer un compte Facebook à partir d’un ordinateur à bas prix ou d’un smartphone, et d’accéder gratuitement par ce biais à tout un éventail de services Internet.

Or, en décembre dernier, soit à peine deux mois après son lancement, le gouvernement égyptien décidait de couper l’accès à ce service signé Facebook.

A l’époque, les autorités égyptiennes avaient expliqué, que l’autorisation qui avait été accordée à l’opérateur Etisalat, en charge de relayer ce service, était temporaire, et était arrivée à expiration au bout de deux mois.

Or, on apprend aujourd’hui la véritable raison de cette soudaine interdiction. Selon deux sources proches du dossier et citées par l’agence Reuters, le gouvernement égyptien aurait décidé de couper l’accès à Free Basics Internet car Facebook aurait refusé de laisser les autorités égyptiennes surveiller et espionner l’activité des utilisateurs du service.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Tinder contraint de corriger une faille de sécurité majeure

Selon des chercheurs en sécurité informatique il suffisait de connaître le numéro de téléphone d’une personne pour prendre le contrôle de son compte Tinder et accéder à l’ensemble des conversations menées sur l’application.

Une femme licenciée pour avoir dénigré son entreprise et ses collègues sur Facebook

Et avoir commis l’erreur de ne pas avoir verrouillé ou éteint son ordinateur en s’absentant de son bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.