Accueil / Innovation / Start-Up / Otto, le camion sans chauffeur (VIDEO)

Otto, le camion sans chauffeur (VIDEO)

Créée par trois ex-Googlers, cette start-up veut faire rouler des camions pilotés par des robots, grâce à des logiciels embarqués, des capteurs, des lasers et des caméras. Premier test réussi en fin de semaine dernière sur une route du Nevada (Etats-Unis).

 

On connaissait les Google Cars voici les camions Otto.

S’agissant des Google Cars, la voiture sans chauffeur de Google, avec aujourd’hui plus de 2 millions de kilomètres au compteur, sans accident mortel ni blessure grave, l’essai est pour l’heure assez concluant.

Pour Otto, le camion sans chauffeur imaginé par trois anciens employés de Google (Anthony Lewandowski, Lior Ron et Don Burnette) et une experte en robotique (Claire Delaunay), il faudra sans doute attendre un peu plus longtemps.

Mais le projet est ambitieux puisqu’il s’agit ni plus ni moins de faire conduire par des robots des camions de 18 roues capables de transporter jusqu’à 30 tonnes de chargement.

Logiciels, capteurs, lasers, caméras, l’idée serait de pouvoir déléguer la conduite au robot sur les autoroutes, quand l’humain reprendrait les commandes dès l’entrée en ville du véhicule.

Premier test

Un concept qui ressemble au mode de “pilotage automatique” présent en haute altitude pour les avions de ligne, les pilotes n’étant effectivement aux commandes de l’appareil qu’au décollage et à l’atterrissage.

La start-up compte déjà une quarantaine d’employés, dont certains venus de Google, d’Apple et de Tesla. Un premier test s’est déroulé la semaine dernière avec succès sur une route du Nevada, un Etat voisin de la Californie, où la règlementation est plus souple en matière de conduite de véhicule sans chauffeur.

Otto cherche désormais à convaincre un millier de camionneurs aux Etats-Unis susceptibles d’accepter l’installation gratuite du système Otto sur leurs véhicules.

A lire aussi

uber-otto-waymo-google

Google réclame 1,8 milliard de dollars à Uber pour violation de brevet

Nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Uber. Cette fois-ci, c'est Google qui monte au créneau par l'intermédiaire de Waymo, sa filiale dédiée au développement de voitures autonomes. Google soupçonne Uber d'avoir tiré profit d'un vol "calculé" de secret industriel au centre duquel se trouverait un certain Anthony Levandowski. Cet ancien ingénieur vedette du projet Google Car est accusé d'avoir dérobé près de 14 000 dossiers confidentiels lors de son départ de Google au début de l'année 2016.

EZ10-EazyMile-Ligier

La RATP teste un minibus électrique et sans chauffeur (VIDEO)

EZ10, une navette conçue par EazyMile du Groupe Ligier, circule depuis lundi 23 janvier 2017 à Paris, sur un pont situé entre les stations Gare de Lyon et Gare d’Austerlitz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.