Accueil / NewZilla.NET / Microsoft-Nokia, le grand gâchis

Microsoft-Nokia, le grand gâchis

PARTAGER CET ARTICLE
Que reste-t-il aujourd’hui du rachat de la division Téléphonie du groupe finlandais Nokia par Microsoft au début de l’année 2014? Pratiquement rien. Microsoft a décidé de “rationaliser” sa division Smartphone, et vient d’annoncer une nouvelle dépréciation d’actifs ainsi qu’une nouvelle vague de suppression d’emplois.

 

Microsoft n’en finit pas de solder l’héritage de son ex-PD-G Steve Ballmer.

Un héritage, symbolisé (même si le terme est réducteur) par le rachat en 2014 par Microsoft de la division Téléphonie du groupe finlandais Nokia pour un montant de 7,2 milliards de dollars. A l’époque, 25 000 collaborateurs de Nokia étaient appelés à rejoindre Microsoft. Mais depuis, les déconvenues se sont accumulées.

Nokia, le retour

Il y a un peu moins d’un an, Microsoft annonçait une dépréciation d’actifs de 7,6 milliards de dollars ainsi que la suppression de 7 800 emplois.

microsoft-nokiaAujourd’hui, bis repetita, avec une nouvelle dépréciation d’actifs de 950 millions de dollars, qui s’accompagne cette fois-ci de la suppression de 1 850 emplois, (dont 1 350 en Finlande) ainsi que, dans la foulée, de la fermeture du centre de R&D de Tampere.

Dans le même temps, Nokia vient d’annoncer un retour risqué, mais indirect (la licence de sa marque ayant été confiée à HDM une jeune entreprise finlandaise, créée pour l’occasion) sur le marché des smartphones, tablettes numériques et téléphones mobiles d’entrée de gamme.

Une nouvelle gamme de terminaux fabriqués en Chine mais “développés en Finlande”, dont les premiers modèles devraient être commercialisés en 2017.

A lire aussi sur NewZilla.NET

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Nokia-3310-MWC-2017

Nokia va supprimer 460 emplois en France

Après une (courte) pause l'équipementier télécoms reprend à marche forcée sa politique de réduction d’effectifs en ligne avec son plan mondial de restructuration dévoilé en octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.