En continu
Accueil / NewZilla.NET / Periscope met en place la modération des commentaires (VIDEO)

Periscope met en place la modération des commentaires (VIDEO)

PARTAGER CET ARTICLE
Periscope (propriété de Twitter) entreprend (enfin) de faire quelque peu le ménage sur sa plate-forme. Cette nouvelle fonctionnalité de modération des commentaires est basée sur le crowdsourcing, et une validation croisée des avis des internautes.

 

Par sa nature, par son essence même, le positionnement technologique d’un service tel que Periscope (qui consiste à permettre à tout le monde de diffuser comme il l’entend des séquences vidéo en streaming live) était source de dérives potentielles.

Et évidemment, la nature et la bêtise humaine étant ce qu’elles sont, cela n’a pas trainé.

Si dans un premier temps, en France par exemple, les délires de fin de soirée d’un joueur du PSG ont pu susciter la curiosité du grand public pour ce nouveau service, ce type de buzz marketing (totalement involontaire) s’est vite trouvé dépassé par la gravité de certains autres évènements comme le récent suicide en direct sur Periscope d’une adolescente de 19 ans.

Periscope se devait donc d’essayer de mieux contrôler et réguler les flux d’information passant par son service, et c’est tout l’objet de cette première tentative de modération des commentaires, dévoilée aujourd’hui sur Medium.

Alors, comment ça marche? Si un internaute croit détecter un commentaire “inapproprié” durant une session Periscope, comme par exemple des insultes proférées à l’encontre d’un président de la République visitant une start-up, il peut cocher les cases, “abusif”, “spam” ou “autres raisons”.

Periscope sélectionne alors d’autres internautes qui sont eux aussi en train de regarder cette session pour leur demander de voter pour savoir si “oui” ou “non” les commentaires incriminés sont inappropriés voire insultants.

Le résultat des votes est ensuite communiqué aux internautes concernés et si une majorité des internautes estiment que ledit commentaire est inapproprié, son auteur se verra temporairement interdit de donner son avis sur Periscope.

Interdiction temporaire du publier

Un processus de validation qui sur certaines sessions (notamment à caractère politique) risque lui aussi de provoquer une certaine confusion chez les utilisateurs du service. Il n’en reste pas moins que si ce type de modération pouvait contribuer à réduire, voire à bannir les délires langagiers des internautes, cela ne serait pas un mal.

A l’instar, par exemple, de l’épisode survenu il y a quelques jours, séquence où l’on voit des collaborateurs de l’opérateur SFR (depuis mis à pied par l’entreprise) proférer sur Periscope des propos antisémites.

Le sort semble s’acharner sur l’opérateur télécom, qui n’a apparemment pas de chance avec Periscope, puisqu’il y a quelques semaines NewZilla.NET vous relatait déjà l’histoire de ces deux vendeurs SFR détruisant en direct le smartphone d’un client dont la tête ne leur revenait pas.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Blu de Prixtel, le forfait mobile 4G financé par la publicité

Ou la plus parfaite illustration de ce “vieil” adage du Net qui veut que “si c’est gratuit, cela soit vous le produit”.

Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

L’Etat a passé un accord avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, annonce dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.