En continu
Accueil / Apple / Le déclin des App Store

Le déclin des App Store

PARTAGER CET ARTICLE
COTE PILE / Apple qui revendique haut et fort 2 millions d’applications sur son App Store, 130 milliards de téléchargements depuis la création du service en 2009, et 50 milliards reversés aux développeurs. COTE FACE / Une autre réalité où les applications ne sont plus mises à jour, et de moins en moins téléchargées sur des smartphones dont la capacité de stockage n’est pas extensible à l’infini.

 

L’âge d’or des App Store (Apple App Store et Google Play confondus) est-il révolu? C’est la question que l’on peut se poser ces jours-ci pour ce type de service apparu en 2009 (pour Apple) destiné à alimenter, si ce n’est à nourrir nos smartphones.

En 2009, 3 000 nouvelles applications débarquaient chaque mois sur l’App Store d’Apple ; en 2016 on en dénombre plus de 50 000). Certes le choix devient pléthorique mais justement, face à un telle variété, le mobinaute préfère de plus en plus se retrancher sur les “fondamentaux” du marché, des applications phares et reconnues de tous.

Des centaines de milliers d'applications laissées à l'abandon

Preuve de ce manque d’intérêt croissant des mobinautes, les commentaires et les notes laissés sur les applications téléchargées étaient en 2009 10 fois plus nombreux qu’ils ne le sont aujourd’hui.

appstoreAutre réalité, celle de la mise à jour des applications. Si l’on part du principe qu’une app qui n’est pas mise à jour est une app morte… l’App Store d’Apple et Google Play en compte aujourd’hui des centaines de milliers.

En effet, les développeurs dont les applications (faute d’outils de promotion adéquat)  ne rencontrent pas le succès escompté, on de plus en plus tendance à ne plus en assurer la mise à jour.

Sur la base d’une application mise en ligne 2009, la mise à jour durait alors deux ans, quand elle n’est plus que de trois mois aujourd’hui. Un autre indice qui prouve que le modèle économique de l’App Store tel que nous le connaissons a bel et bien vécu.

 

A lire aussi sur NewZilla.NET

Des agents de la DGSE localisables grâce à l’application de running Strava

Selon Le Canard Enchaîné, qui révèle cette embarrassante affaire dans son numéro du 21 février, des agents de la DGSE ont continué à utiliser à leurs risques et périls, mais aussi à ceux de leur service, l’application de running et de fitness Strava, déjà mise en cause pour permettre de divulguer la localisation secrète de bases militaires.

Obtenir sa carte grise en 15 minutes avec La Poste

L'entreprise qui se vit désormais en tiers de confiance profite de la nouvelle réglementation en vigueur depuis le 1er janvier 2018 et lance une application, "Carte Grise La Poste", pour faire sa demande de carte grise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.