En continu
Accueil / French Tech / Avec French Tech Ticket, la France veut incuber des dizaines de start-up venues du monde entier

Avec French Tech Ticket, la France veut incuber des dizaines de start-up venues du monde entier

PARTAGER CET ARTICLE
French Tech Ticket, saison 2. Après une première édition plutôt réussie, ce programme ambitionne cette année d’accueillir, d’héberger et d’incuber près de 70 jeunes pousses venues du monde entier.

 

C’est une opportunité unique. D’un côté la France cherche à dynamiser son éco-système numérique ; de l’autre des dizaines de start-up et des centaines d’entrepreneurs du monde entier n’ont (semble-t-il) qu’un rêve: venir développer leurs projets en France. Avec le French Tech Ticket, les deux sont faits pour se rencontrer.

French Tech Ticket est un programme sélectif qui permet désormais chaque année à des dizaines de start-up du monde entier et évoluant dans les domaines de l’Internet des objets, du Big Data, de la “cleantech” ou de la “fintech” de venir faire éclore leurs projets au sein d’incubateurs sur l’ensemble du territoire français.

Date limite des candidatures / 24 août 2016

french-tech-ticketCette année, 70 projets seront sélectionnés. Les formulaires de candidature sont disponibles ici. Les projets retenus seront répartis sur une quarantaine d’incubateurs à partir de janvier 2017. Les résultats de cette seconde édition du French Tech Ticket seront connus en décembre 2016, ce qui laisse tout de même peu de temps pour faire ses valises.

Chaque équipe gagnante touchera une aide (personnelle et professionnelle) de 51 000 dollars, de prestations de “mentoring” et de “networking”, et bénéficiera d’une aide logistique à l’installation sur le territoire français ainsi que d’un permis de résidence d’une durée d’un an.

A noter: la date limite des candidatures est fixée au 24 août 2016.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Les inquiétudes de France Digitale (VIDEO)

Le lobby du numérique s’inquiète de la volonté du gouvernement de protéger les entreprises stratégiques françaises.

La “start-up nation” va-t-elle dans le mur?

Dans "Start up, arrêtons la mascarade", un ouvrage paru le 7 février dernier aux éditions Dunod, Nicolas Menet et Benjamin Zimmer étrille le concept macronien de “start-up nation”, s’attardent sur l’envers du décor” de la révolution numérique et fustigent le modèle de la start-up qui ne sert que de point de chute à des investissements financiers en l’absence de toute réflexion de nature sociétale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.