Accueil / 2016 / juillet (page 9)

Monthly Archives: juillet 2016

Quand le service client des marques migre sur les applications de messagerie instantanée

Selon l’étude Mobile Messaging 2016, 65% des consommateurs ont déjà utilisé des applications “messenger” de type WhatsApp, ou Facebook Messenger pour des raisons professionnelles et/ou pour échanger avec une marque.

 

Au moment où le vice-président de Facebook, David Marcus, nous apprend que plus de 11 000 bots ou chatbots (un robot logiciel pouvant dialoguer avec un individu ou consommateur par le biais d’un service de messagerie) sont déjà intégrés à Facebook Messenger, voici un autre “bonne nouvelle” pour le monde des bots.

6 000 personnes interrogées dans 9 pays

Selon l’étude Mobile Messaging 2016, nous sommes de plus en plus nombreux, 65% très précisément, à utiliser des “messenger” comme WhatsApp (propriété de Facebook) ou Facebook Messenger, pour des raisons professionnelles et/ou pour échanger avec une marque.

tayL’étude, menée auprès de 6 000 personnes dans 9 pays (dont la France) , révèle que parmi les utilisateurs de SMS ce chiffre grimpe même à 76%.

Autre donnée importante, un tiers des personnes interrogées ont déjà eu recours à leur smartphone pour s’identifier dans le cadre de l’accès à un service bancaire.

Parmi les applications les plus populaires on notera Facebook Messenger (cité dans 56% des cas), WhatsApp (50%) et les SMS (42%).

Bloks, le projet de Google pour sensibiliser les enfants à la programmation informatique (VIDEO)

Après WeDo 2.0 de Lego ou Code-a-Pillar de Fisher Price ou MakerBloks, voici un nouveau projet pédagogique à base de briques de programmation, une initiative signée Google.

 

Une carte mère Brain Board, un module construit à partir d’un Raspberry Pi (Cf. NewZilla.NET du 29 février 2016), des modules Base Boards, et des Pucks à installer dessus. Des Pucks qui peuvent effectuer différentes tâches : changement de direction, saut, gestion du volume, interrupteur, variateur, détecteur…

A première vue, la description peut paraître ardue et quelque peu rebutante. Mais ce Projet Bloks est projet pédagogique pour débutant en programmation informatique signé Google est bien plus séduisant qu’il n’en a l’air.

Certes, la chose n’est pas encore aboutie et Google recherche encore des participants (enseignants, développeurs, parents, éducateurs) qui souhaiteraient « prendre place aux études de recherches plus tard dans l’année ». Les inscriptions sont ouvertes. 

Regardez la vidéo, car une vidéo vaut souvent mieux qu’un long discours…

(MISE A JOUR) Digifood remporte le concours Fundtruck, pour financer sa start-up en food truck (VIDEOS)

La seconde édition du concours Fundtruck s’ouvre mardi 7 juin à Paris. Cette initiative permettra à une vingtaine de jeunes entreprises en recherche de financement d’aller à la rencontre d’investisseurs, d’entrepreneurs à succès et du grand public dans les rues de la capitale.

 

 

MISE A JOUR / 1er juillet 2016 

Digifood, une plateforme Web et mobile qui permet de se restaurer sans contrainte dans les lieux à forte affluence vient remporter le roadshow du Fundtruck à l’occasion de la  “finale” qui vient de se tenir à VivaTechnology, le grand rassemblement autour du numérique qui se tient jusqu’au samedi 2 juillet à la porte de Versailles à Paris. 

Première parution / 7 juin 2016 

La seconde édition du concours Fundtruck s’ouvre mardi 7 juin à Paris. Cette initiative permettra à une vingtaine de jeunes entreprises en recherche de financement d’aller à la rencontre d’investisseurs, d’entrepreneurs à succès et du grand public dans les rues de la capitale.

Après les food trucks, le Fundtruck en food truck. Quezako? Fundtruck, c’est le nom d’un concours organisé par la plate-forme d’investissement participatif SoWeFund.

Le concept? Permettre à une vingtaine de start-up (choisies par un vote du public sur 160 jeunes entreprises candidates) d’arpenter pendant quelques jours les rues de la capitale à bord d’un food truck pour présenter leur projet à des investisseurs, à des entrepreneurs mais aussi à des passants.

Fundtruck-by-SowefundL’édition 2016 se déroulera du 7 au 14 juin 2016. Les entrepreneurs passeront par La Défense, l’événement Futur en Seine (qui se tiendra du 9 au 19 juin) ou encore à Bercy, au ministère des Finances, de l’Industrie et du Numérique.

De 100 000 euros à 5 millions d'euros

Sur la vingtaine de candidats encore en lice, seuls cinq d’entre eux accèderont à la finale du concours prévue le 1er juillet prochain à l’occasion de la première édition de Viva Technology Paris. Avec au bout du chemin une possibilité de financement allant de 100 000 à 5 millions d’euros.

Viva Technology Paris est un événement à vocation internationale organisé à du 30 juin au 2 juillet par Publicis et auquel participeront notamment John Chambers (PD-G de Cisco Systems), Frédéric Mazzella (fondateur et président de BlaBlaCar), Jean-Baptiste Rudelle (co-fondateur et PDG de Criteo) ou bien encore le (très controversé) PD-G d’AOL, Tim Armstrong.

(MISE A JOUR) Hier tueur à gage pour Pablo Escobar, aujourd’hui star sur YouTube!

Jhon Jairo Velásquez Vásquez alias “Popeye”, ancienne première gâchette du trafiquant de drogue Pablo Escobar, est soupçonné d’avoir tué plus de 300 personnes, et d’avoir commandité la mort de milliers d’autres. Aujourd’hui star sur YouTube, l’homme envisage même d’entrer en politique

 

MISE A JOUR / 1er juillet 2016

“Les cons, ça ose tout, et c’est même à ça qu’on les reconnait”, expliquait Michel Audiard, En 2016, si l’on s’en tient à l’exemple de Jhon Jairo Velásquez Vásquez alias “Popeye” il semble bien que cette appréciation vaille aussi pour les tueurs à gage.

Car après avoir purgé plus de 20 ans de prison pour meurtre, et être devenu en quelques mois une star du “repentir” sur YouTube, Jhon Jairo Velásquez Vásquez alias “Popeye”, n’exclut désormais plus (à la faveur du climat de réconciliation politique qui prévaut aujourd’hui en Colombie entre le pouvoir et la guérilla des Farc), de se présenter aux élections pour devenir sénateur.

“Si “Timochenko” (le chef de Farc) peut devenir sénateur, je ne vois pas ce qui pourrait m’en empêcher”, a déclaré “Popeye” dans une interview accordée à la station de radio colombienne W.

Rappelons, à toutes fins utiles, qu’Ingrid Betancourt, femme politique franco-colombienne, était elle-même sénatrice quand elle a été enlevée en 2002 par les Farc et maintenue en captivité pendant plus de six ans dans la jungle amazonienne.

 

Première parution / 17 juin 2016

Aujourd’hui, après plus de 20 ans de prison, entre remords et regrets, Jhon Jairo Velásquez Vásquez raconte paisiblement sa vie passée sur YouTube. Sa chaîne YouTube compte déjà 120 000 abonnés, presque 10 millions de vidéos visionnées, et comme il le dit, en toute humilité, lui permet de vivre modestement de ces revenus (des revenus dont YouTube partage les bénéfices). 

Si dans la vie il existe un seconde chance, Jhon Jairo Velásquez Vásquez alias “Popeye”, en est certainement la preuve vivante. Cet ancien tueur professionnel, qui entre la fin des années 80 et le début des années 90 a travaillé auprès, et au service, du trafiquant de drogue Pablo Escobar (alors à la tête du Cartel de Medellin), a trouvé dans YouTube, la plate-forme technologique de sa rédemption numérique.

"Je suis un repenti"

Quant aux parents de ses centaines de victimes (plus de 300 assassinats au compteur), ils n’ont plus que leur yeux pour pleurer.  Et ce, quand Jhon Jairo Velásquez Vásquez alias “Popeye” ne les gratifie pas d’excuses publiques…

Jairo-Velasquez-Popeye-Pablo-EscobarCette chaîne YouTube, c’est comme un ultime crachat à la figure de ses victimes, explique au Guardian l’un des parents d’une passagère du vol Avianca 2013, que Jhon Jairo Velásquez Vásquez a fait sauter pour Escobar (plus d’une centaines de morts).

Libéré sur parole après plus de vingt ans de prison en 2014, Jhon Jairo Velásquez Vásquez n’a pas perdu de temps et posté sa première vidéo sur YouTube en août 2015.

“Ma chaine YouTube s’appelle Repentant Popeye, parce que la vérité c’est que je suis un repenti et que je vais tout faire pour essayer de me construire une nouvelle vie”, explique Jhon Jairo Velásquez Vásquez au quotidien espagnol El Pais.

Une nouvelle vie qui passe par la publication de deux livres à propos de ses “années Escobar”, et maintenant de cette chaîne YouTube. Le meurtre? Une petite entreprise qui ne connait pas la crise…