En continu
Accueil / Innovation / Start-Up / Ulule ouvre boutique

Ulule ouvre boutique

PARTAGER CET ARTICLE
Le site de financement participatif (“crowdfunding”) ouvrira son premier magasin physique le 22 septembre prochain dans le quartier du Marais à Paris.

 

On savait que le financement participatif était une idée bien concrète, l’un de ses plus célèbres représentants en France et en Europe, la plate-forme Ulule, s’apprête pour sa part à passer du virtuel et réel en ouvrant le 22 septembre prochain dans le quartier du Marais à Paris.

Tout d’abord quelques chiffres. Pour palier le défaut de financement du secteur bancaire, le financement participatif ou “crowdfunding” est aujourd’hui une option crédible pour qui veut se lancer dans l’aventure de l’innovation. En 2015, en France, près de 300 millions d’euros ont ainsi été levés grâce à des campagnes de financement participatif.

Depuis sa création en 2010, Ulule, l’une des plates-formes de référence en la matière a contribué à soutenir plus de 14 000 initiatives en permettant de collecter près de 61 millions d’euros.

boutique-Ulule

Aujourd’hui (ou plutôt demain c’est-à-dire le 22 septembre 2016) Ulule ouvre son premier magasin physique. Mode, artisanat, food, édition, design… Une boutique “participative”, une boutique “collaborative” où seront vendus les produits issus des campagnes de “crowdfunding” organisées sur le site Internet Ulule.com.

Ce nouveau lieu permettra aussi aux internautes de rencontrer des créateurs de projets ou d’assister au lancement de nouvelles campagnes, par leurs soins sélectionnés…

A lire aussi sur NewZilla.NET

L’Europe veut encadrer le crowdfunding

Faciliter le financement des “jeunes pousses et des PME” dans l’ensemble de l’Union européenne, telle serait la vocation d’un futur texte législatif (nous sommes au niveau européen, il est donc inutile de nommer cela un “projet de loi”) sur lequel plancheraient actuellement les services de la Commission européenne, et dont le site spécialisé WanSquare s’est procuré un document de travail.

Airbnb condamné dans une affaire de sous-location illégale à Paris

Le groupe Internet a été reconnu responsable par le Tribunal de grande instance de Paris d’avoir laissé en ligne une annonce de sous-location illégale et devra reverser au propriétaire de l’appartement concerné 1869,07 euros correspondant aux frais de réservation perçus. Airbnb va faire appel de cette décision de justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.