Accueil / Innovation / Start-Up / La RATP teste un minibus électrique et sans chauffeur (VIDEO)

La RATP teste un minibus électrique et sans chauffeur (VIDEO)

EZ10, une navette conçue par EazyMile du Groupe Ligier, circule depuis lundi 23 janvier 2017 à Paris, sur un pont situé entre les stations Gare de Lyon et Gare d’Austerlitz. Un trajet d’un kilomètre à peine pour un transport gratuit disponible 7 jours sur 7. Testée dans un premier temps pendant trois mois, cette solution de transport pourrait très vite desservir d’autres quartiers de la capitale.

 

Dans la catégorie des véhicules autonomes, après les voitures Uber (NewZilla.NET du 18 août 2016), après les camions Otto (NewZilla.NET du 24 août 2016), voici maintenant des les minibus et autres navettes sans chauffeur et 100% électriques.

Déjà déployé en phase de test à Helsinki (Finlande) et Darwin (Australie), le modèle EZ10 (prononcez i :Zi-ten) parcourt les rues (ou plutôt un pont) de Paris depuis le lundi 23 janvier 2017.

Un petit parcours d’à peine un kilomètre qui mène, gratuitement, le voyageur de la Gare de Lyon à la Gare d’Austerlitz. Pour ce premier test, d’une durée de trois mois, le transport des passagers (10 au total, soit 6 places assises, 4 places debout ou un fauteuil roulant) est offert 7 jours sur 7. Si l’expérience est concluante elle pourrait être très rapidement étendue à d’autres quartiers de la capitale.

EZ10-EazyMile-Ligier

L’EZ10 développé par EazyMile du Groupe Ligier est un véhicule destiné à faciliter les transports sur de courtes distances communément appelées « du dernier kilomètre », tant pour le transport de personnes que pour la logistique et le transport de marchandise.

En pratique la mise en circulation de ces véhicules autonomes nécessite une infrastructure très légère (bornes d’appel, stations, bornes de recharge). L’EZ10 fonctionne en mode “métro”, arrêt à chaque station ou “bus”, arrêt à la demande.

Une dizaine de passagers

Doté d’une sécurité avancée et redondante, tant pour les piétons que pour ses passagers, EZ10 adapte son comportement et détermine sa vitesse, voire son arrêt total, en fonction de l’environnement qui l’entoure, grâce aux différentes technologies embarquées.

Les applications potentielles de ce type de véhicules, autonomes et 100% électriques, sont nombreuses : campus universitaires, centres villes piétonniers, zones de mobilité douce, tunnels piétons et partagés avec voie cyclable, zone intermodale de lien entre location de vélo en libre-service et stations d’auto-partage, aéroports, parcs d’attractions, parkings, centres hospitaliers, ports ou sites industriels.

A lire aussi

uber-otto-waymo-google

Google réclame 1,8 milliard de dollars à Uber pour violation de brevet

Nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Uber. Cette fois-ci, c'est Google qui monte au créneau par l'intermédiaire de Waymo, sa filiale dédiée au développement de voitures autonomes. Google soupçonne Uber d'avoir tiré profit d'un vol "calculé" de secret industriel au centre duquel se trouverait un certain Anthony Levandowski. Cet ancien ingénieur vedette du projet Google Car est accusé d'avoir dérobé près de 14 000 dossiers confidentiels lors de son départ de Google au début de l'année 2016.

microsd-sandisk

Les Chiffres du Net de NewZilla.NET #27 / Dimanche 10 septembre 2017

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : applications, Windows Phone, drone, Kik, Google, Uber, SanDisk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.