En continu
Accueil / Apple / Apple corrige une faille sur iCloud, qui menaçait la vie privée de ses utilisateurs

Apple corrige une faille sur iCloud, qui menaçait la vie privée de ses utilisateurs

Selon une société de cybersécurité russe, citée par le magazine Forbes, iCloud, le service de sauvegarde des données à distance d’Apple, conservait en mémoire l’historique de navigation des sites Internet visités par le navigateur Web Safari, et ce même après son effacement par l’utilisateur.

 

 

C’est une histoire aussi incroyable qu’inquiétante que dévoile ces jours-ci le magazine Forbes à propos d’iCloud, le service de sauvegarde des données à distance d’Apple.

Selon la société russe de cybersécurité, Elcomsoft, et plus particulièrement l’un de ses dirigeants Vladimir Katalov, iCloud, une fonctionnalité très prisée des utilisateurs Apple et qui permet la synchronisation permanente de différents appareils (iPad, iPad, iPhone…) et un accès aux données en mobilité, iCloud donc était sujet à une faille de sécurité majeure.

icloud-apple-safari-privacy

Le service conservait en effet plus que de raison l’historique de navigation des sites Internet visités via navigateur Web Safari, même si celui-ci avait été préalablement effacé par l’utilisateur. Outre le nom des sites, la fréquence, la date et l’heure des consultations faisaient partie des données stockées.

On imagine aisément dans des situations « sensibles », l’usage qui pourrait être fait de ce type de données par tel ou tel service de renseignement. Apple a depuis corrigé ce « bug », qui constituait une menace majeure (et à très grande échelle) pour le respect de la vie privée de ses utilisateurs, rapporte le site spécialisé 9to5mac.

 

A lire aussi

NewZilla.NET Week-end #16 / 13 janvier 2018

Echos du Net, levées de fonds, petites phrases, tout ce qu'il ne fallait pas manquer (ou presque) cette semaine sur NewZilla.NET. Aujourd'hui au menu : Bpifrance, biotech, Apple, Sodexo, FoodChéri.

apple-iphone-obsolescence-programmee

Obsolescence programmée : une enquête préliminaire pour « tromperie » ouverte contre Apple

Le parquet de Paris a ouvert le 5 janvier 2018 une enquête préliminaire basée sur des soupçons d'"obsolescence programmée" à l'encontre de la marque Apple, indique l'AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.