En continu
Accueil / Afrique / Pierre Omidyar, co-fondateur d’eBay, va tester le revenu universel de base au Kenya

Pierre Omidyar, co-fondateur d’eBay, va tester le revenu universel de base au Kenya

Le milliardaire philanthrope débloque une enveloppe de 500 000 dollars pour verser pendant 12 ans un revenu universel de base à 26 000 Kényans pendant 12 ans.

 

Portée en France par Benoit Hamon dans le cadre de la campagne présidentielle, aujourd’hui testé au Canada, l’idée d’un revenu universel a le vent en poupe. Dernière initiative en date, celle de Pierre Omidyar, co-fondateur d’eBay, et aujourd’hui milliardaire.

Ce personnage aussi emblématique qu’historique de l’économie Internet et de la Silicon Valley, aujourd’hui à la tête de sa propre fondation Omidyar Network, a décidé de verser 500 000 dollars à GiveDirectly, un programme destiné à tester sur le long terme les effets du revenu universel de base sur une population donnée. Il s’en explique dans un post publié sur Medium.

pierre-omidyar-kenya-revenu-universel

L’idée est de verser à 26 000 personnes vivant dans 200 villages au Kenya, un revenu de base, 6 000 d’entre elles bénéficiant de cette mesure sur une durée de 12 ans. Les personnes sélectionnées toucheront 0,75$ par jour c’est-à-dire la moitié du revenu moyen d’un adulte vivant en milieu rural au Kenya.

L’objectif est ici d’observer les comportements de bénéficiaires qui n’auront plus à travailler pour se nourrir et pourront dans l’absolu développer des projets plus personnels.

A lire aussi

longchamp-wechat-luxury

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Pour tenter de s'imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente "flash" de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde.

startup-africaines

Les startup africaines ont levé 129 millions de dollars en 2016

Selon une étude publiée par le site Disrupt Africa, l'Afrique du Sud, le Nigéria, l'Egypte et le Kenya arrivent en tête de investissements réalisés, devant le Ghana et le Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.