En continu
Accueil / NewZilla.NET / Expresso NewZilla.NET #23 / Samedi 11 mars 2017

Expresso NewZilla.NET #23 / Samedi 11 mars 2017

PARTAGER CET ARTICLE

L’écho du Net en quelques historiettes, petites phrases et citations sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu: Emmanuel Macron à Las Vegas, Iliad, WikiLeaks, la CIA, Google et Apple.

  • REVUE DE PRESSE / Selon Le Canard Enchainé, daté du 8 mars 2017, l’inspection générale des fiances s’intéresse à un possible délit de favoritisme lié à la visite d’Emmanuel Macron, aujourd’hui candidat à la présidence de la République, et alors ministre de l’Economie, en 2016 au CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas. A cette occasion, une soirée « French Tech Night » réunissant 500 personnalités « dans un hôtel très chic et réservé à prix d’or », avait été organisée à l’occasion de la venue du ministre, note le palmipède. Cette « opération de séduction, montée dans l’urgence à la demande du cabinet du ministre » aurait coûtée au total 381 759 euros. Elle aurait été confiée par Business France au Groupe Havas, sans qu’aucun appel d’offres n’ait été lancé.
  • BANDE-ANNONCE. A l’occasion de la présentation des résultats de son groupe, Iliad (la maison mère de Free et de Free Mobile) aux analystes, Xavier Niel, s’est laissé aller à une petite confidence, comme à son habitude savamment orchestrée, rapporte le quotidien économique Les Echos… en précisant que Free Mobile devrait dévoiler mardi 14 mars « une-nouveauté-qui-ne-devrait-pas-plaire-à-ses-concurrents ».
  • GOOGLE & APPLE annoncent avoir corrigé les failles de sécurité récemment dévoilées par WikiLeaks et qui permettaient jusqu’à présent aux services de renseignement américains, à commencer par la CIA, d’espionner l’activité et le contenu de n’importe quel smartphone (fonctionnant sous iOS ou sous Android) dans le monde.

A lire aussi

Huawei

Pour la CIA, le FBI et la NSA, Huawei et ZTE sont trop proches du gouvernement chinois

Et l’utilisation des smartphones de ces deux marques pourrait, selon les services de renseignements américains, présenter des risques d’espionnage.

Google veut enterrer les sites en HTTP

La version… 68 de Chrome, le navigateur Internet, dont la sortie est prévue au mois de juillet prochain, devrait signaler le cas échéant aux internautes et aux mobinautes qu’ils s’apprêtent à visiter un site en HTTP et non en HTTPS, c’est-à-dire un site qui, potentiellement, ne protège pas suffisamment selon Google les données de ses utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.