En continu
Accueil / Chiffres du Net / NewZilla.NET #25 / Dimanche 27 août 2017

NewZilla.NET #25 / Dimanche 27 août 2017

PARTAGER CET ARTICLE
Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : le cours du Bitcoin, Samsung Electronics, iPhone 8, Uber, The Pirate Bay

 

4300 DOLLARS. C’est désormais, en ces temps d’incertitudes politiques, économiques et financières, le cours du Bitcoin, cette monnaie virtuelle faisant de plus en plus office, à tort ou à raison, de valeur refuge pour certains investisseurs.

5. C’est le nombre d’années de prison auquel vient d’être condamné Lee Jae-yong, vice-président de Samsung Electronics et héritier de l’empire Samsung. L’homme d’affaires était poursuivi pour corruption dans le cadre d’un scandale ayant entraîné lala destitution de l’ex-présidente du pays, Park Geun-hye. (source LeMonde.fr)

54%. Ce devrait être, selon une information publiée par le New York Times le différentiel de prix entre l’iPhone 7 et l’iPhone 8, dont la sortie prochaine marquera le dixième anniversaire de la mise sur le marché de l’iPhone d’Apple. Le 8 étant bien évidemment 54% plus cher que le 7.

433. C’est le nombre d’actions en justice intentées à ce jour contre Uber sur le territoire américain pour le seul premier semestre 2017 (source CourthouseNews.com)

477 000 DOLLARS. C’est la somme que viennent d’être condamnés, par la justice finlandaise, à verser à l’industrie musicale, Fredrik Neij et Goottfrid Svartholm, co-fondateurs de The Pirate Bay. Les deux prévenus qui ne se sont pas présentés à l’audience étaient poursuivis pour violation de copyright et infraction à la législation sur la propriété intellectuelle. (source TorrentFreak.com)

A lire aussi

Uber a perdu 4,46 milliards de dollars en 2017

Depuis 2015, les pertes cumulées du groupe Internet atteignent près de 9 milliards de dollars.

Quand les ingénieurs russes tuent le temps en minant du Bitcoin

Les services secrets russes (FSB), dignes successeurs du KGB, ont arrêté plusieurs scientifiques russes. Ils sont accusés d’avoir utiliser la puissance de calcul du super-ordinateur d’une base militaire ultra-secrète stockant des missiles nucléaires, pour miner (c’est-à-dire créer pour leur propre compte) de la crypto-monnaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.