Accueil / NewZilla.NET / Ouragan Irma / Les internautes se mettent au travail

Ouragan Irma / Les internautes se mettent au travail

Depuis le passage d’Irma sur les Antilles, des volontaires bénévoles de la communauté de cartographie open-source, OpenStreetMap, se relaient pour recenser les routes coupées, les îles touchées, les infrastructures détruites par l’ouragan.

 

Ils sont une cinquantaine à se relayer jour et nuit. Pour faciliter l’arrivée de secours de première urgence, les bénévoles du projet open-source OpenStreetMap cartographient les zones dévastées, indique Le Monde.

Un savoir-faire qui se base sur des images aériennes et satellites, fournies par les grandes agences spatiales.

La charte de l’espace, que 16 grandes agences ont signé, leur impose de fournir, en cas de « catastrophes majeures », leurs images aux Etats et associations qui en feraient la demande, après en avoir « vérifié la pertinence et l’honnêteté », précise le quotidien du soir.

ouragan-Irma-ouraganirma-openstreetmap

En pratique, cinq zones sont proposées, sur lesquelles est indiqué le pourcentage de travail effectué. L’île de Saint-Barthélemy, par exemple, a été décomposée en petites zones carrées.

Le projet est aussi ouvert aux débutants mais la mise à jour des lieux étant assez sensibles, leurs contributions ne sont acceptées que sous quelques réserves techniques.

Ainsi, les contributeurs débutants peuvent-ils déposer des suggestions sur les cartes, que des contributeurs expérimentés valideront ou non. Un guide complet est aussi à leur disposition pour en apprendre plus sur le fonctionnement d’OpenStreetMap, rapporte LeMonde.fr.

A lire aussi

Twitch-ZeratoR

Sur Twitch, des streamers récoltent 451 000 euros pour aider les victimes de l’ouragan Irma

Le week-end dernier, plusieurs dizaines de communautés de gamers (amateurs de jeux vidéo) se sont réunies pour organiser une vaste opération caritative sur Twitch (la plate-forme de streaming de jeux vidéo, propriété d'Amazon).

open-source

Emploi / L’Open Source à le vent en poupe

L'open source manque de bras, c'est la conclusion d'une étude publiée par la Linux Foundation en collaboration avec la société Dice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.