Revue de presse
Accueil / NewZilla.NET / Paradise Papers / Comment l’argent russe inonde la Silicon Valley

Paradise Papers / Comment l’argent russe inonde la Silicon Valley

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

 

Les informations révélées, dimanche 5 novembre 2017, dans le cadre des “Paradise Papers” (une grande enquête menée par le “Consortium international des journalistes d’investigation” (ICIJ), sur la base de millions de documents provenant pour partie du cabinet d’avocats Appleby-Estera, éclairent sous un jour nouveau les relations entre la Russie et la Silicon Valley.

 

Aujourd’hui âgé de 55 ans, Yuri Milner, est devenu l’unes des figures incontournables de la Silicon Valley.

Il faut dire que cet investisseur russe aujourd’hui milliardaire, aux allures de play-boy (très “Silicon Valley compatible”), et apparu sur les écrans radars de l’économie Internet au milieu des années 2000 *, a eu ce qu’il est de coutume d’appeler…“du nez en affaires”.

L’un de ses premiers gros coups? S’engager à investir en mai 2009 (à une époque où la santé financière du réseau social était encore des plus précaires) plusieurs centaines de millions de dollars dans Facebook, via sa structure de l’époque Digital Sky Technology.

Des centaines de millions de dollars, qui comme le soulignait le New York Times en 2012 se sont transformés en milliards de dollars à l’occasion de l’introduction en bourse du réseau social co-fondé par Mark Zuckerberg.

Milner-Zuckerberg

Or, aujourd’hui, les informations révélées dans le cadre des “Paradise Papers”, grande enquête menée par le “Consortium international des journalistes d’investigation” (ICIJ) semblent indiquer que les fonds investis par Youri Milner ne provenaient pas de son compte épargne logement, mais en l’espèce pour partie de Gazprom Investholding.

Cette structure fut gérée pendant plus de 10 ans par Alicher Ousmanov (un milliardaire russe d’origine ouzbeck).

Interrogé sur le rôle de Gazprom Investholding, Yuri Milner a assuré qu’il ne savait rien des liens entre la filiale de Gazprom (géant du secteur de l’énergie en Russie) et DST Global avant que le “Consortium international des journalistes d’investigation” (ICIJ) ne lui pose la question indique le journal Le Monde.

Par ailleurs, les “Paradise Papers” révèlent également que VTB, la deuxième plus grosse banque de Russie, dont le président Andreï Kostin est un proche de Vladimir Poutine, a discrètement investi en 2011, 191 millions de dollars dans Twitter, toujours via DST Global, le fonds d’investissement de Yuri Milner.

A ce jour, Yuri Milner et son fonds DST Global ont également investi des centaines de millions de dollars dans Airbnb, Spotify, Deliveroo, Box, Xiaomi, Lending Club ou bien encore Alibaba.

  • L’homme a étudié à l’université de Moscou, à la Wharton Business School, avant de travailler à la Banque mondiale, puis à la Banque Menatep, un établissement fondé par l’oligarque russe et ennemi déclaré de Vladimir Poutine, Mikhail Khodorkovski.


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? Pour continuer à vous informer, en toute indépendance, NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES