Accueil / Drone / A Zanzibar, des drones pour lutter contre le paludisme (VIDEO)

A Zanzibar, des drones pour lutter contre le paludisme (VIDEO)

 

Pour lutter contre le paludisme, c’est-à-dire contre la malaria, l’université d’Aberystwyth au Pays de Galles (Royaume-Uni) s’est associée avec le programme d’élimination de la malaria de Zanzibar (Tanzanie). L’idée? Des drones chargés de repérer les larves de moustiques. 

 

Un drone qui cartographie des plans d’eau (comptez 20 minutes pour une superficie de 30 hectares), repère les larves de moustiques, et recueille des informations qui une fois analysées (l’opération prend quelques heures), permettront d’arroser l’espace sélectionné d’un traitement au larvicide. 

C’est la solution retenue par l’université d’Aberystwyth au Pays de Galles (Royaume-Uni) pour lutter contre le paludisme et donc contre la malaria à Zanzibar (Tanzanie).

paludisme-drone-zanzibar

La malaria est une maladie transmise par le moustique qui tue encore 50 000 personnes chaque année dans le monde.

S’agissant des drones, la technologie est prometteuse quoiqu’encore un peu trop bruyante pour la faune locale.

A terme, les images prises par les drones pourraient être envoyées directement sur le smartphone des responsables de la pulvérisation pour pouvoir assurer un suivi de l’opération en temps réel.


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? Pour continuer à vous informer, en toute indépendance, NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

telephone-fixe-orange

Gaston y’a (plus) l’téléfon qui son

Le 15 novembre 2018 marquera le début de la fin du téléphone fixe commuté ; une technologie mise en place il y a 40 ans pour remplacer les opératrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.