En continu
Accueil / NewZilla.NET / Airbnb / Payoneer, la carte de crédit qui fait polémique

Airbnb / Payoneer, la carte de crédit qui fait polémique

PARTAGER CET ARTICLE

 

A l’instar d’autres acteurs de l’économie Internet comme CDiscount ou Amazon, Airbnb propose à ses “hôtes” (les propriétaires des appartements et maisons loués sur la plate-forme) de les payer sur une carte de crédit rechargeable émise depuis Gibraltar. Problème, selon une enquête menée par la Cellule Investigation de Radio France et publiée sur le site FranceTVInfo.fr, l’utilisation ce moyen de règlement serait avant tout une façon pour les résidents français un moyen d’échapper aux impôts qu’ils doivent, en théorie, payer sur ces gains. 

 

Voilà qui devrait ajouter encore un peu plus d’eau au moulin des détracteurs d’Airbnb, selon une enquête menée par la Cellule Investigation de Radio France et publiée sur le site FranceTVInfo.fr, le groupe Internet propose à ses “hôtes” et autres hébergeurs, de les payer sur une carte de crédit rechargeable émise depuis Gibraltar.

Un moyen de paiement qui pour les résidents français servirait avant tout à soustraire au fisc les revenus générés via la plate-forme Airbnb.

En pratique, Airbnb propose à ses “hôtes” plusieurs moyens de paiement : le virement sur un compte bancaire, mais aussi la carte Airbnb / Payoneer, une carte de crédit Mastercard que l’on peut obtenir en trois clics en fournissant un simple numéro de passeport.

Payoneer, une société américaine qui émet des cartes de crédit rechargeables, a passé un accord avec Airbnb en 2014.

payoneer-mastercard-airbnb

Cette carte de crédit est en fait une carte prépayée qui permet à son détenteur de l’utiliser dans la limite du montant crédité par Airbnb, soit pour faire des achats, soit pour retirer les fonds disponibles via un distributeur automatique. 

La carte est émise depuis Gibraltar où Payoneer a obtenu l’autorisation de délivrer des moyens de paiements dans toute l’Union européenne, comme l’explique Airbnb sur son site Internet.

Airbnb paie ses hébergeurs français depuis la Grande-Bretagne, sur leur carte basée à Gibraltar. Selon une source à Bercy, interrogé par les enquêteurs de Radio France, ce type de transfert était invisible pour le fisc. 


Vous avez aimé cette information? Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? Pour continuer à vous informer, en toute indépendance, NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Airbnb-new-york-ny-lobbying

New York oblige Airbnb à communiquer les noms et adresses de ses “hôtes”

De son côté, le groupe Internet réagit en accusant la mairie de New York de corruption et en publiant une liste des membres du conseil de la mairie de New York qui auraient reçu des centaines de milliers de dollars en contributions de campagne de la part de l’industrie hôtelière.

Les petits luxes d’Airbnb

Le groupe Internet va lancer deux programmes haut de gamme, “Airbnb Plus” et “Beyond by Airbnb”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.