En continu
Accueil / Facebook / Snooze ou comment masquer les publications d’un “ami Facebook” un peu lourd pendant 30 jours

Snooze ou comment masquer les publications d’un “ami Facebook” un peu lourd pendant 30 jours

PARTAGER CET ARTICLE

 

A l’instar de ce qu’a pu faire Twitter, Facebook lance aujourd’hui une fonctionnalité permettant de mettre en veilleuse et/ou en sourdine la production éditoriale parfois un peu lourdingue de certains de nos “amis Facebook”.

 

Vous n’aimez pas la politique et ils ou elles ne postent que sur çà. Vous n’en pouvez plus des célébrations victorieuses les soirs de match, les photos de pieds prises sur une plage supposément paradisiaques vous insupportent au plus haut point…

Et pourtant, et pourtant les auteurs de toutes ces petites pollutions visuelles et quotidiennes (car ils ou elles postent bien évidemment beaucoup) sont vos ami(e)s, vos ami(e)s sur Facebook mais dans la plupart des cas vos ami(e)s tout de même.

Alors, pour ne pas se fâcher en rompant ce lien d’amitié ou en décidant de ne plus suivre ces impétrant(e)s, Facebook vous propose désormais une solution intermédiaire.

snooze-facebook

Snooze, c’est son nom, est une fonctionnalité qui vous permet de masquer temporairement les publications d’un ami qui apparaissent normalement dans votre fil d’actualité. Et dans ce cas précis le temporaire dure 30 jours.

Autre avantage, la personne (mais aussi le groupe et/ou la page concernés) ne sauront rien de vos velléités de micro-censure.

Et pour Facebook, l’avantage réside dans le fait que pour le réseau social (toujours aussi avide de vos données personnelles) un lien distendu vaut toujours mieux qu’un lien rompu.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Tinder contraint de corriger une faille de sécurité majeure

Selon des chercheurs en sécurité informatique il suffisait de connaître le numéro de téléphone d’une personne pour prendre le contrôle de son compte Tinder et accéder à l’ensemble des conversations menées sur l’application.

Une femme licenciée pour avoir dénigré son entreprise et ses collègues sur Facebook

Et avoir commis l’erreur de ne pas avoir verrouillé ou éteint son ordinateur en s’absentant de son bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.