En continu
Accueil / NewZilla.NET / La CNIL met en demeure WhatsApp pour transmission illégale de données personnelles

La CNIL met en demeure WhatsApp pour transmission illégale de données personnelles

PARTAGER CET ARTICLE

 

Rachetée en 2014 par Facebook, la start-up transmet aujourd’hui certaines données personnelles de ses 10 millions d’utilisateurs français au réseau social, à des fins de ciblage publicitaire, de sécurité, d’évaluation et d’amélioration des services (« business intelligence »). En toute illégalité selon la CNIL. 

 

“Il a été constaté que WhatsApp transmet effectivement à Facebook des données concernant ses utilisateurs à des fins de « business intelligence » et de sécurité. Sont ainsi partagées des informations sur les utilisateurs telles que leur numéro de téléphone ainsi que des informations relatives à leurs habitudes d’utilisation de l’application”, relève la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

“Si la finalité de sécurité peut être regardée comme essentielle au bon fonctionnement de l’application, il en va différemment de la finalité de « business intelligence » qui via l’analyse du comportement des utilisateurs de l’application, vise à améliorer ses performances et à optimiser son exploitation.”

La Présidente de la CNIL a donc estimé que la transmission de données de WhatsApp vers Facebook pour cette finalité de « business intelligence » ne reposait sur aucune des bases légales qu’exige, pour tout traitement, la loi informatique et libertés.

WhatsApp-Facebook-Cnil

Par ailleurs, la CNIL estime que le consentement des utilisateurs, c’est-à-dire l’autorisation qu’ils donnent à la transmission de leurs données personnelles vers Facebook, n’est pas libre car “le seul moyen de s’opposer à la transmission des données pour la finalité accessoires de « business intelligence » est de dés-installer l’application”, note la CNIL.

Autre problème majeur, le fait que WhatsApp n’est pas daigné répondre favorablement à certaines demandes d’information formulées par la CNIL.

Ainsi, les services de la CNIL ont-ils demandé à plusieurs reprises à WhatsApp de leur communiquer un échantillon des données des utilisateurs français transmises à Facebook.  Or, la société a indiqué ne pas être en mesure de fournir ces informations dans la mesure où, étant installée aux Etats-Unis, elle s’estime uniquement soumise à la législation de ce pays.

En conséquence, la Présidente de la CNIL a donc décidé de mettre en demeure WhatsApp de se conformer à la loi dans un délai d’un mois.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.