Revue de presse
Accueil / 2017 (page 4)

Yearly Archives: 2017

CNN ne fera plus le show sur Snapchat

 

Selon le Wall Street Journal, le groupe média américain a décidé d’arrêter “The Update”, son “show” de vidéos d’actualité au format vertical, faute de pouvoir suffisamment le monétiser. 

 

Ils ne se quittent pas fâchés, ils ont même fait un communiqué commun, mais pour l’heure ils ont décidé de “faire une pause”.

Quatre mois seulement après son lancement officiel, CNN a en effet décidé d’arrêter de diffuser sur Snapchat de sa rubrique dédiée “The Update”, composée de vidéos tournées par ses reporters dans le monde entier.

Le problème est avant tout économique puisqu’il réside dans l’absence de perspective claire de monétisation des contenus proposés, rapporte le Wall Street Journal.

snapchat-discover-cnn-update

CNN s’était lancé au mois d’août dernier, peu de temps après que NBC News ait communiqué sur le succès d’audience de son format de news, mis en ligne deux fois par jour sur Snapchat.

“Stay Tuned”, le “show” de NBC, rassemblait sur son premier mois de diffusion plus de 29 millions de mobinautes. Une audience composée à 60% de mobinautes de moins de 25 ans.

Outre CNN et NBC News, la rubrique “Discover” de Snapchat est toujours alimentée par d’autres médias de renom comme le Washington Post, le Wall Street Journal, Wired, le New York Times, The Economist, Vice ou bien encore BuzzFeed.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Daimler rachète Chauffeur Privé

 

Le constructeur automobile allemand met la main sur le numéro deux français des VTC, et principal concurrent d’Uber dans l’Hexagone. 

 

Déjà présent dans l’autopartage (avec car2go), les taxis (avec mytaxi) et les plateformes de mobilité (avec moovel), le groupe allemand Daimler (propriétaire de la marque Mercedes-Benz) a annoncé jeudi 21 décembre 2017 être monté à plus de 50% dans le capital du service de VTC français Chauffeur Privé, avec pour objectif d’en devenir totalement propriétaire à l’horizon 2019.

Le groupe de VTC qui se distinguait notamment en terme de communication par des campagnes d’affichage qui ne souffraient pas d’ambiguité sur ses engagements fiscaux, contrairement à la concurrence… passe donc aujourd’hui sous la coupe du constructeur automobile allemand Daimler.

chauffeurprive-uber-communication

La stratégie de Daimler n’est pour autant pas très lisible car si le groupe allemand rachète aujourd’hui Chauffeur Privé pour concurrencer Uber sur la France, en février 2017, il avait signé un partenariat avec le même Uber, s’engageant à fournir au groupe Internet américain une flotte de véhicules autonomes, une technologie dans laquelle Daimler investit aujourd’hui beaucoup notamment aux côtés de Bosch et de Renault.

En France, Chauffeur Privé collabore aujourd’hui avec près de 18 000 chauffeurs, sur une marché fortement concurrentiel dans lequel on retrouve Uber, bien entendu, mais aussi LeCab, le chinois Didi (qui vient de lever, nous y reviendrons, 4 milliards de dollars), l’estonien Taxify et Marcel, un opérateur récemment racheté par Renault.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Brave et DuckDuckGo s’allient pour mieux protéger votre vie privée sur Internet

 

La navigateur Internet sans publicité passe un partenariat avec le moteur de recherche qui, à l’instar de Qwant en France, ne collecte pas et ne stocke pas les données personnelles et les données de recherche des internautes. DuckDuckGo sera bientôt proposer comme moteur de recherche par défaut aux utilisateurs de Brave. 

 

Nous vous avions déjà parlé de Brave à l’époque où pour financer ce qui n’était alors qu’un projet les créateurs de ce navigateur Internet anti-pub, dont Brendan Eich (ex-Mozilla et inventeur du JavaScript) avaient lancé l’une des premières ICO (Initial Coin Offering) pour lever des fonds (Cf. NewZilla.NET du 2 juin 2017).

Aujourd’hui, Brave, qui n’est encore qu’une tout petit acteur sur le marché des navigateurs Internet (face aux Chrome, Safari, Microsoft Edge et autres Mozilla Firefox), Brave donc, revient sous les feux de l’actualité en concluant un partenariat des plus cohérents avec DuckDuckGo, un moteur de recherche connu, a contrario de la plupart de ses concurrents, pour protéger la vie privée des internautes.

Résultat, DuckDuckGo sera bientôt proposé comme moteur de recherche par défaut sur Brave.

Le moteur de recherche par défaut étant l’une des principales sources de revenus des navigateurs Internet à l’instar des différents accords passés au fil du temps entre par exemple Mozilla Firefox, Yahoo! et Google.

DuckDuckGo

Sur Brave, les internautes pouvaient déjà surfer en mode dit “privé”, une fonctionnalité également présente sur Chrome ou sur Firefox, avec comme conséquence que l’historique des sites visités (s’il est toujours identifiable par le fournisseur d’accès à Internet de l’abonné), ne soit pas stocker dans l’ordinateur de l’internaute.

“Beaucoup de gens pensent que l’on ne peux pas suivre leur activité en ligne” quand il sur en “navigation privée”, explique Gabriel Weinberg, l’un des responsables de DuckDuckGo dans un communiqué.

“La vérité c’est que ce n’est tout simplement pas vrai”.

En incitant ses utilisateurs à adopter DuckDuckGo, Brave Software affirme que cela leur permettra également de ne pas laisser de trace sur les sites qu’ils visitent.

Aujourd’hui avec 16 milliards de requêtes déjà comptabilisée DuckDuckGo reste un nain au pas des moteurs de recherche face à un Google qui gère… 2 trillions (soit 2000 milliards) de recherches chaque année.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A San Francisco, des robots pour effrayer et chasser les personnes sans-abris

 

La San Francisco SPCA, une clinique vétérinaire située dans le quartier de Mission a récemment eu recours à un robot (par ailleurs déjà accusé d’avoir blessé des enfants) pour chasser de son périmètre des personnes sans-abris. 

 

La situation est fort bien résumée dans un tweet par Brianna Wu, une programmatrice informatique de la Silicon Valley.

“Désolée pour ma franchise”, explique-t-elle, “mais en tant que personne qui a déjà vécu dans la rue, je trouve ça particulièrement dégoutant” (…) A chaque fois que je viens à San Francisco, cela me brise le coeur de voir autant de personnes sans-abris dans une ville où vivent par ailleurs tant de personnes riches et et aussi privilégiées”.

K9-robot-SanFrancisco-San-Francisco

“Cet été, nos locaux ont été endommagés. L’intérieur a été vandalisé, différentes choses ainsi que des dons d’argent en liquide ont été volés”, a expliqué Krista Maloney, une porte-parole de la San Francisco SPCA, au site spécialisé TechCrunch.

“Par ailleurs, plusieurs membres de notre équipe et certain(e)s de nos volontaires ont déposé plainte après que leur véhicule aient été vandalisé et/ou après avoir été victime de harcèlement sur le parking en quittant leur travail à la tombée de la nuit. Nous employons déjà des agents de sécurité mais vu le périmètre à couvrir nous ne pouvons pas être partout.

knightscope-K9-robot-SanFrancisco-San-Francisco

D’où l’idée d’embaucher (le terme est peut-être un peu exagéré), K9, un robot développé par la start-up Knightscope. Un robot certes beaucoup moins coûteux qu’un humain mais aux pratiques et aux comportements parfois totalement irrationnels (Cf. NewZilla.NET du 14 juillet 2016).


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

«Un nouveau CNNum sera nommé début 2018»

 

C’est ce que déclare au Figaro, l’actuel secrétaire d’Etat chargé du Numérique Mounir Mahjoubi. Sa prise de parole était attendue alors même qu’à la suite de la démission de sa nouvelle présidente, Marie Ekeland, et d’une vingtaine de ses membres, cette jeune institution fait aujourd’hui sa crise d’adolescence. 

 

Virulentes, outrées, décalées, voire totalement hors-sol, les réactions à la mini-“crise” (Cf. NewZilla.NET du 19 décembre 2017) provoquée hier par la démission de Marie Ekeland de son poste de présidente du Conseil National du Numérique (CNNum) continuent d’alimenter (pour quelques heures encore) les querelles picrocholines qui font le petit lait, voire le sel, des réseaux sociaux.

“Ce n’est pas tant ma présence qui posait problème que les réactions qu’elle a suscité”, déclare au micro d’Europe1 la polémiste professionnelle Rokhaya Diallo dont la nomination au CNNum fut en effet à l’origine de ce couac institutionnel (Cf.NewZilla.NET du 14 décembre 2017). “Le prochain Conseil National du Numérique aura du mal à donner le sentiment qu’il est indépendant”, poursuit la polémiste.

Dans une tribune (qui ne pêche pas par son manque d’amalgames) publiée sur le site du journal Libération et intitulée “L’indépendance du Conseil national du numérique n’est pas négociable”, on peut lire que “le rôle du gouvernement n’est pas de limiter voire censurer les opinions divergentes, mais bien d’encourager le débat démocratique qui fait la richesse de notre population. L’indépendance d’institutions telles que le CNNum a un prix, mais elle est essentielle pour la liberté d’expression, la liberté de conscience, pour construire un projet de société inclusif de tou.te.s ses membres.”

CNNum-Mahjoubi-Ekeland

Pour Mediapart, dont le directeur, Edwy Plenel, avait déjà exprimé hier son opinion toute en nuance sur la question, “le CNNum explose à la figure du gouvernement.”

Sur LinkedIn, la polémique se poursuit avec notamment ce billet signé d’Olivier Mathiot, co-fondateur et P-DG du site Priceminister qui “a envie de pousser…coup de gueule”, et pour qui “se pose désormais la question de la liberté de penser et de dire en 2017”.

“Je ne pense pas que le CNNum ait besoin de “sérénité”, poursuit le dirigeant. “Un organe qui pense le futur doit être agité et non pas serein”… Et quelques lignes plus loin l’auteur de se post de s’emporter….”Et d’ailleurs la “politique de l’apaisement est le nom de la période qui précède l’Anschluss de l’Autriche par l’Allemagne du III ème Reich”. Et d’enchaîner avec un “Puis-je me permettre de faire le parallèle avec le licenciement de tex de France Télévisions?”

Et à ce stade, au vu de la force d’une telle argumentation, on a tout simplement envie de lui dire…”Non, pas forcément”.

 

  • Et signée notamment par la députée France Insoumise Danièle Obono (proche des Indigènes de la République) ou bien encore Lila Charef, directrice exécutive du Collectif Contre l’Islamophobie en France (une organisation parfois critiquée pour sa proximité avec des islamistes dont les Frères musulmans).


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

EN - FR - DE - ES