Accueil / Droit / Des étoiles jaunes et un brassard nazi mis en vente sur Leboncoin.fr

Des étoiles jaunes et un brassard nazi mis en vente sur Leboncoin.fr

PARTAGER CET ARTICLE

 

Négligence? Déficit de culture historique et/ou générale? Equipes en sous-effectif? Les services de modération et de vérification du site Le Bon Coin (Leboncoin.fr) ont laissé mettre en vente des étoiles jaunes et un brassard nazi sur leur plateforme.

 

Après les figurines nazies mis en vente sur Amazon Marketplace à quelques jours des fêtes de fin d’année, l’actualité s’illustre aujourd’hui par une nouvelle affaire de mise à disposition du grand public d’objets à caractères nazis et antisémites.

Cette fois-ci, c’est sur Leboncoin.fr que cela se passe.

A minima, il y a ce que l’on peut appeler “des trous dans la raquette”, puisque le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a annoncé qu’il allait porter plainte suite la découverte d’étoiles jaunes et d’un brassard nazi, des pièces vendues 60 euros sur le site Internet qui compte parmi l’un des plus populaires dans sa catégorie aux yeux des internautes en France.

Selon franceinfo et Le Parisien, ces annonces étaient encore visibles dimanche 14 janvier 2018, dans l’après-midi, sur le site, mais elles ont été retirées depuis.

Le-Bon-Coin-Leboncoin.fr

L’annonce, qui ne souffrait aucune ambiguité, expliquait que les étoiles jaunes, estampillées “Jude” ou “Juif, (vendues pour 60 euros l’unité) étaient un signe d’appartenance à la communauté juive rendu obligatoire par les nazis pendant la seconde guerre mondiale. Le brassard nazi était également vendu pour la même somme.

Ce sont des internautes qui ont averti le BNVCA selon son président Sammy Gholzan, interrogé par France Info. Il a indiqué vouloir « signaler ça au ministre de l’Intérieur et au préfet directeur de la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT) de manière à ce que l’on essaye d’obtenir la disparition de ces produits qui sont proposés à la vente”.

Le-Bon-Coin-Leboncoin.fr

“Nous allons aussi déposer plainte car il s’agit d’un délit prévu et réprimé par nos lois”, a-t-il précisé. De son côté, René Levy, secrétaire général du BNVCA, a également réagi : “c’est aberrant”, explique franceinfo.

Le responsable se dit surpris qu’une telle annonce ait pu être validée sur le site. Selon lui Leboncoin.fr a une responsabilité, “ils doivent quand même connaître la loi”.

Le directeur général du site internet, Antoine Jouteau, a déclaré être “horrifié par la publication de ces annonces, contraires à nos règles de parution et contraires à la morale“, sur franceinfo, après avoir présenté ses excuses sur le réseau social Twitter.

Ces cas sont “extrêmement rares”, a ajouté Antoine Jouteau, alors même que 28 millions d’objets sont en ligne sur le site.

Pour autant, “on va en tirer les conséquences et travailler avec nos équipes d’ingénierie pour améliorer nos filtres et nos contrôles”, promet le directeur du site Leboncoin.fr.

 


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

economie-collaborative

Les nouvelles obligations de l’économie collaborative

Depuis le 1er mars 2017, les plates-formes dites « collaboratives » comme Airbnb, Drivy ou bien encore Le Bon Coin, sont tenues d’informer leurs utilisateurs de leurs obligations (souvent ignorées jusqu’à présent), fiscales et sociales.

Periscope-commentaires-moderation

Periscope met en place la modération des commentaires (VIDEO)

Periscope (propriété de Twitter) entreprend (enfin) de faire quelque peu le ménage sur sa plate-forme. Cette nouvelle fonctionnalité de modération des commentaires est basée sur le crowdsourcing, et une validation croisée des avis des internautes.

Une réponse

  1. C’est moi qui déconne à plein tube ou est-ce le monde dans lequel je vis qui est devenu fou ?

    Si l’annonce ne prône pas la haine d’autrui, et qu’elle met juste de manière factuelle ce genre d’objet en vente, je n’arrive pas à voir où se situe le problème. Ces objets ont certes une histoire dramatique, mais je n’arrive pas à comprendre en quoi les vendre serait délictueux ou une quelconque incitation à la haine.

    Je vous prie de me remettre dans le droit chemin si c’est moi qui délire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.