Accueil / NewZilla.NET / Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

PARTAGER CET ARTICLE

 

L’Etat a passé un accord avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, annonce dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

 

En finir une bonne fois pour toutes avec les “zones blanches”, ces déserts en terme de télécommunication, avec pas ou peu d’internet et de captation mobile, et qui affecte plus de 500 villages en France.

C’était la volonté de l’Etat depuis plusieurs années.

C’était une promesse, faite l’été dernier, par le président de la République, Emmanuel Macron.

Ce devrait être (enfin) une réalité d’ici cinq ans, grâce à l’accord que vient de passer l’Etat (sur proposition de l’Arcep, le gendarme des télécoms) avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques du marché.

Reconnaissant que les investissements réalisés dans le passé n’ont pas été suffisants, les opérateurs s’engagent aujourd’hui à consacrer 3 milliards d’euros en la matière, a annoncé dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

zone-blanche

En pratique, cela devrait passer par  l’installation de 5 000 nouveaux pylônes par opérateur, ainsi que la couverture des 30 000 kilomètres de voies ferrées, lignes TER comprises.

Renouvellement des licences des opérateurs

En contrepartie, l’État s’engage à renouveler les licences téléphoniques des quatre opérateurs concernés (Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom).

Jusqu’à présent, on considérait comme “couvert” un village où un opérateur était présent, mais sans se soucier de sa qualité de service! Demain, il devra fournir un service de bonne qualité. Grâce à notre accord, il n’y aura plus de “zones blanches”, identifiées par les élus locaux, où des Français vivent sans avoir accès à une téléphonie de qualité”, indique dans les colonnes du JDD, Julien Denormandie.

Par ailleurs, l’accord passé prévoit également un déploiement massif de la 4G. D’ici à 2020, plus de 10.000 communes qui sont aujourd’hui en 2G ou 3G passeront à la 4G.

Pour assurer le suivi des engagements pris par les opérateurs, l’Arcep publiera au fur et à mesure les cartes de déploiement opérateur par opérateur.


Vous avez aimé cet article? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Cela mérite une explication. On vous explique tout ICIMerci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi

Dans un centre d’appels de Mobipel, filiale de Free, les licenciements pour faute grave tombent à la pelle

Selon les syndicats ces départs contraints permettraient à l’entreprise d’éviter de se lancer dans un plan social, par nature beaucoup plus coûteux.

Blu de Prixtel, le forfait mobile 4G financé par la publicité

Ou la plus parfaite illustration de ce “vieil” adage du Net qui veut que “si c’est gratuit, cela soit vous le produit”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.