Accueil / App / Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

Longchamp, Burberry, Givenchy, Dior… les marques de luxe adoptent WeChat

PARTAGER CET ARTICLE
Pour tenter de s’imposer sur le marché chinois, les grandes marque de luxe occidentales, déjà présentes sur Alibaba, testent maintenant la vente directe et/ou la vente “flash” de leurs produits de référence sur WeChat, cette application du groupe Tencent qui compte déjà plus de 900 millions d’utilisateurs dans le monde.

 

La Chine, ce marché où le commerce en ligne représentera cette année, selon le cabinet d’études Bain & Co, un chiffre d’affaires de 1,18 trilliard (et non pas milliard) de dollars.

La Chine, avec ses grands noms du e-commerce, tel Alibaba Group (aujourd’hui coté à la bourse de New York) et dont le volume d’affaires (547 milliards de dollars) est deux fois plus important que ceux d’eBay et d’Amazon réunis.

longchamp-wechat-luxury

La Chine, avec Alibaba, mais aussi Baidu et maintenant, de plus en plus, Tencent. Ce géant de l’Internet chinois, propriétaire de l’application WeChat (plus de 900 millions d’utilisateurs dans le monde) est aujourd’hui la nouvelle coqueluche des grandes marques de luxe occidentales, dont nombre d’entre elles ont décidé de commercialiser leurs produits directement sur WeChat.

Longchamp et Burberry ont commencé à y vendre des sacs à main et des vêtements, d’autres comme Givenchy ou Dior testent encore la demande via des ventes “flash” organisées sur l’application, rapporte le Wall Street Journal.

dior-wechat-luxury-china

Il faut dire que WeChat a tout du terrain de jeu idéal pour se faire une place sur la marché chinois. Souvent vu comme un véritable petit Internet (on peut y acheter des places de cinéma, y commander un taxi, prendre rendez-vous avec son banquier, ou bien y faire ses courses sans jamais sortir de l’application), WeChat permet maintenant aux marques de créer leur propre boutique dans l’application, de faire de la publicité multimédia.

L’application facilite aussi le paiement des transactions grâce à WeChat Pay, le portefeuille, porte-monnaie mobile maison, qui se pose en concurrent de la solution AliPay, lancée par Alibaba en 2009.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Netflix-VPN

Netflix continue de creuser sa dette

Face à l’arrivée imminente de nouveaux concurrents sur le marché de la SVOD, Netflix n’en finit pas engranger de nouveaux abonnés et poursuit sa fuite en avant financière supposée mener le groupe internet à la rentabilité. La prise de risque est maximum.

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.