Accueil / Biométrie / Ouvrir un compte bancaire en ligne grâce à la reconnaissance faciale

Ouvrir un compte bancaire en ligne grâce à la reconnaissance faciale

PARTAGER CET ARTICLE

 

C’est le pari de la Société générale qui va proposer à ses clients d’ouvrir un compte avec un simple selfie, des copies de deux pièces d’identité, le tout étant doublé d’un entretien en visio-conférence.

 

Dans quelques semaines, les clients de la Société générale ne seront plus obligés de se rendre dans une agence du groupe pour ouvrir un compte bancaire dans cet établissement.

En cas de succès, on imagine par ailleurs, les économies en terme d’effectifs que cela pourrait générer au sein de la banque.

La Société générale qui a récemment fermé 200 agences de son réseau, entend en supprimer 300 de plus d’ici 2020.

Mais revenons à l’initiative elle-même.

reconnaissance-faciale

Pour ouvrir un compte (et pour éviter toute usurpation d’identité) les futurs clients devront fournir des copies de deux pièces d’identité et se prendre en photo (c’est-à-dire faire un “selfie”).

Voilà pour le côté “fun” de la démarche.  

Un logiciel de reconnaissance faciale comparera alors dans un premier temps les documents reçus avec le “selfie”.

Dans un second temps ce même logiciel de reconnaissance faciale permettra de valider l’ouverture du compte lors d’un appel en visio-conférence passé entre le futur client et un conseiller bancaire.

“C’est la même technologie que celle utilisée pour le passage aux frontières », précise le Mehdi Elhaoussine, de la société Idemia, le groupe qui a développé le logiciel, cité par LeParisien.fr.

La solution a en effet reçu l’aval de la CNIL, ce qui constitue une première.

Une approbation liée à l’engagement pris de ne pas stocker les données biométriques des futurs clients.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

A lire aussi sur NewZilla.NET

reconnaissance-faciale

85 ONG américaines demandent à Amazon, Google et Microsoft de ne pas mettre leurs technologies de reconnaissance faciale à la disposition des Etats

Ces organisations, dont l’ACLU (Union américaine pour les libertés civiles) demande à ces trois géants de l’industrie du numérique qu’ils prennent des engagements fermes et s’engagent pour la défense des droits humains et des libertés publiques

Japon-Reconnaissance-faciale-taxe

Au Japon, une taxe pour financer la collecte de données biométriques

Cette nouvelle taxe de 1 000 yens s’appliquera aux passagers utilisant les transports aériens et maritimes. Elle est destinée à financer les technologies de reconnaissance faciale déployées dans les aéroports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.