Revue de presse
Accueil / Amazon / Des enceintes Alexa d’Amazon fabriquées de nuit par des adolescents mineurs

Des enceintes Alexa d’Amazon fabriquées de nuit par des adolescents mineurs

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

L’entreprise fondée par Jeff Bezos a indiqué tout ignorer de ces pratiques et avoir ouvert une enquête sur les méthodes de son sous-traitant en Chine, le groupe taïwanais Foxconn (également connu sous l’appellation Hon Hai Precision Industry).

 

Le groupe taïwanais Foxconn (également connu sous l’appellation Hon Hai Precision Industry) est de nouveau sur la sellette.

Après les vagues de suicides de ses salariés, après avoir reconnu qu’il avait embauché des enfants de 14 ans dans l’une de ses usines chinoises, ce sous-traitant d’Apple (notamment pour l’iPhone) mais aussi, nous allons y venir d’Amazon, est de nouveau accusé de violation du droit du travail.

Cette semaine le quotidien britannique The Guardian révélait que Foxconn avait employé de nuit et en heures supplémentaires plusieurs centaines d’adolescents âgés de 16 à 18 ans à la fabrication des enceintes Alexa d’Amazon.

Alexa, la célèbre enceinte vocale que vous retrouverez bientôt (si ce n’est déjà fait) dans votre salon, Alexa un appareil à votre écoute.

Foxconn a reconnu dans un communiqué l’exactitude des informations diffusées par The Guardian.

“Il est arrivé par le passé que le laxisme d’une partie de l’encadrement local a engendré ce type de pratiques… Ce n’est pas acceptable et nous avons pris immédiatement des mesures pour éviter qu’elles se reproduisent”, écrit le groupe taïwanais.

Selon The Guardian les adolescents concernés étaient employés “dans un contexte controversé et souvent illégal de tentative de respect de délais de production”.

Dans un récent rapport relayé par la BBC, l’organisation China Labor Watch affirme par ailleurs que plus de 1.500 stagiaires mineurs étaient chargés par Foxconn de fabriquer l’assistant vocal d’Amazon, effectuant souvent des semaines de 60 heures de travail.

De son côté, Amazon a indiqué ne pas être au courant des pratiques de son sous-traitant.



On pourra regretter un tel déficit d’information de la part du groupe américain mais celui-ci a également déclaré: “Nous menons en urgence une enquête sur ces accusations et étudions le problème en haut lieu avec Foxconn”.

Ce qui est donc particulièrement rassurant et prouve par ailleurs que les dirigeants d’Amazon sont des lecteurs assidus du Guardian.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.