En continu
Accueil / Emploi / Foxconn, le fabricant de l’iPhone, remplace 60 000 ouvriers par des robots

Foxconn, le fabricant de l’iPhone, remplace 60 000 ouvriers par des robots

Le groupe Taïwanais Foxconn, sous-traitant d’Apple et de Samsung accélère la robotisation de sa chaine de production.

 

Pratique, efficace, corvéable à merci et au demeurant peu syndiqué, le robot fait fureur en Chine où les salaires ont tendance à augmenter, et où les revendications des petites mains de l’industrie se font de plus en plus pressantes.

Foxconn Technology Group, l’entreprise qui fabrique l’iPhone que vous avez (peut-être) dans votre poche (car il faut toujours bien garder à l’esprit que les produits Apple sont le plus souvent « conçus en Californie », mais « fabriqués en Chine »), Foxconn donc, vient d’opérer le remplacement de 60 000 ouvriers par des robots dans son usine de Kunshan (province de Jiangsu).

R&D et contrôle qualité

60 000 ouvriers sur les 110 000 que comptait jusqu’alors ce site de production. Officiellement cette évolution ne devraient pas provoquer de suppressions d’emplois à long terme, affirme Foxconn dans un communiqué adressé à la BBC.

iPhone-5-Foxconn-AppleL’idée étant plutôt ici de confier les tâches automatisées à des robots et de ré-orienter les ouvriers délogés de leur poste de travail vers des mission à plus forte valeur ajoutée, comme les contrôles des process, le contrôle qualité ou bien encore, vers la R&D (les activités de recherche et de développement).

On peut tout à fait croire aux déclarations de Foxconn, il est aussi permis d’en douter quelque peu au vu des antécédents sociaux de ce groupe industriel.

A lire aussi

Chiffres-du-jour

Les Chiffres Du Net de NewZilla.NET #23

Chaque semaine NewZilla.NET revisite l’actualité en quelques chiffres. A la Une cette semaine : Louis Vuitton et ses coques d'iPhone, Facebook, impression 3D, Google Apps, Snapchat, Yahoo!, Netflix, Game Of Thrones, cloud computing...

silicon-valley

#Emploi / Pour de plus en plus d’ingénieurs de la Silicon Valley « ailleurs, l’herbe est plus verte »

Un nombre croissant d’ingénieurs et d’employés de la high-tech et de l’économie Internet décident de tenter leur chance loin de la Silicon Valley, devenue LA région la plus chère des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.