Revue de presse
Accueil / Facebook / Facebook a longtemps écouté et fait retranscrire les conversations privées des utilisateurs de Facebook Messenger

Facebook a longtemps écouté et fait retranscrire les conversations privées des utilisateurs de Facebook Messenger

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Facebook indique avoir “suspendu l’examen humain (de ces conversations audios) il y a plus d’une semaine”, suite aux révélations de l’agence Bloomberg.

 

Dans l’industrie du numérique il arrive parfois que l’on mente, ou que l’on dissimule une partie de la vérité, comme l’on respire.

Exemple avec le co-fondateur et actuel P-DG de Facebook, Mark Zuckerberg.

En avril 2018, après les révélations sur les pratiques controversées de la société Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg était interrogé lors d’une audition devant le Congrès américain sur le fait que Facebook écoute ou puisse écouter les conversations de ses utilisateurs via le micro de leur smartphone.

“Vous parlez d’une théorie du complot qui circule, affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l’utilisons pour de la pub? Nous ne faisons pas ça”, avait affirmé le P-DG de Facebook, flirtant alors avec ce qui pourrait s’apparenter aujourd’hui à un faux témoignage ou à un “témoignage incomplet”.

Car, comme l’a révélé Bloomberg il y a quelques jours, Facebook écoutait bien les conversations supposément privées des utilisateurs de Facebook Messenger, et en confiait, après anonymisation, l’analyse et la retranscription à des sociétés sous-traitantes, à l’instar d’une structure comme TaskUs, basée notamment à Manille (Philippines).

L’idée étant (officiellement, puisque c’est Facebook qui le dit vous pouvez très certainement le croire, au moins autant que des propos tenus par Mark Zuckerberg devant le Congrès des Etats-Unis) d’améliorer les performances de son intelligence artificielle en terme de ciblage publicitaire.

Quand l’intelligence artificielle est employée à de si nobles fins, cela commande en effet le respect…

Pour le reste, vous pouvez garder à l’esprit les faits pour ce qu’ils sont, à savoir qu’une entreprise privée avait pris la liberté d’écouter les conversations des utilisateurs de ses services à l’insu de leur plein gré (puisque tout ceci devait bien évidemment être écrit en tout petit dans les conditions d’utilisation que personne ne lit jamais).


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.