Revue de presse
Accueil / Netflix / Retour sur Terre pour Netflix

Retour sur Terre pour Netflix

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUXGoogle-Actualites-NewZilla.NET-Google-News

 

Le groupe Internet spécialisé dans la SVOD a réussi à attirer (confinement oblige) plus de 10 millions de nouveaux abonnés au second trimestre 2020. Mais le retour à la normale n’aura rien d’évident.

 

Sur le papier, le confinement lié à la lutte contre la pandémie de Covid-19 a fait le bonheur de Netflix. 

Pendant cette période, qui correspond au second trimestre, le groupe Internet américain spécialisé dans la SVOD est en effet parvenu à recruter plus de 10 millions de nouveaux abonnés et revendique désormais 193 millions de clients dans le monde (dont 66 millions aux Etats-Unis).

Comment maintenant confirmer cette embellie manifeste (dans un contexte qui plus est de plus en plus concurrentiel marqué notamment par les lancements successifs d’Apple TV+, de Disney+, de HBO Max, ou bien encore ces jours derniers de Peacock (NBC Universal) aux Etats-Unis?

C’est la question à laquelle devra répondre le nouveau co-président de Netflix, Ted Sarandos, qui prend les commandes du groupe aux côtés de son fondateur et dirigeant historique, Reed Hastings. 

Netflix

Jusqu’ici “patron des contenus” de Netflix, Ted Sarandos, prend donc du galon, une nomination qui ne signifie pas pour autant que Reed Hastings souhaite faire valoir ses droits à une retraite… aussi bien méritée qu’anticipée.

“Que les choses soient claires: je suis encore en place pour une décennie”, a d’ailleurs indiqué Hastings depuis Los Gatos (dans la Silicon Valley) le siège historique de Netflix.  

Ce duo de choc va devoir rassurer les marchés financiers, car si la capitalisation boursière de Netflix (230 milliards de dollars) dépasse aujourd’hui celle de Disney, l’avenir de la plateforme de SVOD s’inscrit en pointillé. 

Le groupe Netflix qui, contrairement à la plupart de ses concurrents directs investit dans des productions très coûteuses, reste en effet lourdement endetté.

Netflix a par ailleurs été contraint d’arrêter la quasi-totalité de ses tournages en cours (à l’exception notable de la Corée du Sud) pendant la crise sanitaire.

Malgré tout Netflix continue de sortir de nouveaux programmes à un rythme effréné (plus d’une trentaine de films originaux depuis la mi-mars) et Reed Hastings soutient que Netflix  dispose encore d’assez de programmation pour alimenter son offre cette année et au cours du premier semestre 2021, rapporte Le Figaro.

En France, Netflix a récemment considérablement diversifier son catalogue, en signant notamment un accord de partenariat avec le groupe mk2.


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN - FR - DE - ES