Accueil / Internet des objets / Diabète / Un projet de montre connectée pour mesurer le taux de glycémie des patients

Diabète / Un projet de montre connectée pour mesurer le taux de glycémie des patients

PK Paris, une start-up française, présente cette semaine au CES 2017 de Las Vegas, la K’Track Glucose, un projet de montrée connectée qui permettrait de mesurer le taux de glucose par simple contact avec la peau.

 

Après la capteur connecté pour mesurer le taux de glycémie des enfants diabétiques (Cf. NewZilla.NET du 18 février 2016), voici venir maintenant la montre connectée. Un prototype prometteur et mis au point par la start-up française PK Paris est présenté cette semaine à l’occasion du CES 2017, qui se tient à Las Vegas.

Ktrack-Glucose-PKParisAujourd’hui, pour établir un relevé précis de son taux de glucose, un patient diabétique doit au quotidien, se prélever une goutte de sang, ensuite analysée dans un glucomètre.

Processus chimique

Grâce à une petite capsule qui se clipse sous la montre, la solution développée par PK Paris promet de déterminer, en une minute, sans douleur et via un processus chimique nécessaire à l’analyse de la peau de mesurer le taux de diabète.

Cette future montre connectée devrait être commercialisée au prix de 199 euros, un prix auquel il faudra ajouter une capsule de 99 euros à renouveler tous les mois. Mais pour l’heure, un certain nombre d’étapes restent à franchir avant la commercialisation de cet appareil. A commencer par la conduite de tests cliniques pour obtenir les homologations nécessaire à la mise sur le marché de la solution.

A lire aussi

Dot

Dot, une montre connectée en braille pour lire ses emails en toute discrétion

Présentée cette semaine au MWC 2016 (Mobile World Congress) de Barcelone, cette montre connectée développée par une start-up coréenne pour les malvoyants devrait être commercialisée cette année.

FreeStyle-Libre-diabete

FreeStyle Libre, un capteur connecté pour mesurer la glycémie des enfants diabétiques

Déjà disponible pour les adultes, ce dispositif est désormais autorisé pour les enfants âgés de 4 à 17 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.