Accueil / Emploi / Linux, cible des recruteurs

Linux, cible des recruteurs

Une nouvelle étude publiée par Dice.com en partenariat avec la Linux Foundation vient le confirmer: qu’ils soient développeurs ou administrateurs système les “linuxiens” ont plus que jamais la côte sur le marché du travail.

 

“Linux, c’est l’avenir”.

L’adage était déjà valable au début des années 2000, il l’est encore plus en 2014 quand Linux en tant que système d’exploitation se retrouve au coeur de révolutions technologiques comme le cloud, le Big Data, ou le mobile. Selon le classement annuel (Edition 2014) des “meilleurs jobs” publié par l’hebdomadaire américain US News & World Report, la fonction le “développeur” se classe au premier rang et celle d’administrateur système arrive tranquillement dans le Top 20.

Le point commun de ces deux profils? Ce sont le plus souvent des spécialistes Linux. Des profils très recherchés si l’on en croit la dernière étude, menée auprès de 5 000 recruteurs et spécialistes de l’OS phare du logiciel libre et publiée par la Linux Foundation en partenariat avec Dice.com.

10 300 $ de bonus en moyenne

Que l’on en juge : en 2014, 77% des managers concernés prévoient de recruter des “talents Linux” contre 70% en 2013. De leurs côtés 86% des candidats interrogés expliquent que la maitrise de Linux leur a ouvert de nouvelles opportunités de carrière, et ils sont 64% à reconnaître que pour eux Linux fut le plus beau des sésames pour travailler dans l’industrie high-tech.

Sur le marché du travail (à tout le moins aux Etats-Unis) les linuxiens de talent sont donc particulièrement courtisés par les employeurs. Au quotidien, tout ceci se traduit par des avantages concrets : des salaires plus élevés que la moyenne, des horaires de travail plus souples, et l’accès à de meilleures formations. En 2013, toujours sur la marché américain, cette catégorie professionnelle a touché en moyenne un bonus de plus de 10 300 dollars, en hausse de 12% par rapport à l’année précédente.

A lire aussi

open-source

Emploi / L’Open Source à le vent en poupe

L'open source manque de bras, c'est la conclusion d'une étude publiée par la Linux Foundation en collaboration avec la société Dice.

Expresso NewZilla.NET #24 / Samedi 18 mars 2017

L’écho du Net en quelques historiettes, petites phrases et citations sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu: Mark Zuckerberg et Priscilla Chan, Facebook, Airbnb, Mozilla Pocket, Atos, Deezer, Linux, bitcoin...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.