Accueil / 2015 / décembre (page 2)

Monthly Archives: décembre 2015

Louis Vuitton se refait une beauté avec Final Fantasy XIII

PARIS – Lightning, personnage de référence du célèbre jeu vidéo, sera l’une des têtes d’affiche de la collection printemps-été 2016 de la marque de luxe.

 

Pour sa prochaine campagne de communication qui sera centrée sur la collection printemps-été 2016, la marque de luxe Louis Vuitton vient de s’assurer les services d’une collaboratrice un peu particulière. Car, si Lightning, c’est son nom, est encore peu connue des podiums, les gamers, et à commencer par les aficionados du jeu vidéo Final Fantasy XIII (FFXIII pour les intimes), n’ignorent en revanche rien de son existence.

Reality and fantasy become one : lightning a genuine heroine in the new @louisvuitton series 4 ad campaign

Une vidéo publiée par (@nicolasghesquiere) le

Lightning est en effet l’un des personnages de ce jeu vidéo. Sa collaboration avec Louis Vuitton, aussi inattendue qu’elle puisse paraître, n’est cependant pas une première, puisqu’il y a quelques temps Lightning avait déjà joué les mannequins pour Prada au Japon. Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections Femmes de Louis Vuitton, a présenté la nouvelle recrue de la marque française sur son compte Instagram.

Des milliers de détenus libérés plus tôt que prévu à cause d’un bug informatique

SEATTLE (Etats-Unis) – Pendant 13 ans, un bug informatique dans un logiciel calculant les réductions de peines pour bonne conduite des prisonniers de l’Etat de Washington a entrainé la libération anticipée de 3200 d’entre eux.

 

jailVoilà qui fait désordre! Aux Etats-Unis, dans l’Etat de Washington, un interminable bug informatique  (il aura duré en tout 13 ans) a permis à des milliers de prisonniers de retrouver la liberté des dizaines voire des centaines de jours avant ce qui aurait du être leur date officielle de sortie, rapporte la BBC.

Le logiciel en cause était chargé, depuis 2002, de calculer les réductions de peine pour “bonne conduite” des détenus locaux. En moyenne, ceux-ci sortaient 49 jours plus tôt que prévu. Mais le plus “chanceux” de ces prisonniers a pu bénéficier d’une réduction de peine de près de 600 jours.

Erreur humaine

A l’erreur informatique est semble-t-il venu s’ajouter une erreur humaine puisqu’en 2012 le Washington Department of Corrections (DoC) fut prévenu par une famille de victime que l’un de ces criminels était sorti trop tôt. Malgré tout rien ne fut fait, et il fallu l’arrivée d’un nouveau manager pour que les autorités (à commencer par le Gouverneur de l’Etat de Washington) prennent pleinement conscience du problème.

Aujourd’hui un enquête est lancée. Elle devrait permet d’identifier clairement la cause d’un aussi long dysfonctionnement. Quant à la police locale, elle a déjà procédé à l’arrestation de cinq personnes qui sont aujourd’hui invitées à retourner en prison pour y effectuer le reste de leur peine…

Le skieur Autrichien Marcel Hirscher échappe à un drone d’accident

Le quadruple vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin a failli faire les frais de la chute d’un drone lors de l’épreuve de slalom de Madonna di Campiglio en Italie.

 

Marcel-HirscherPlus de peur que de mal pour le skieur Autrichien Marcel Hirscher. Du drone qui s’est écrasé sur la piste, il ne reste rien.

Mais à quelques centièmes de seconde près, le champion aurait pu être très sérieusement blessé par cet appareil qui en l’espèce était utilisé pour fournir des images exclusives et spectaculaires par la société Infront qui possède les droits télévisuels de la Coupe du monde de ski alpin.

Dans une déclaration à l’agence AP, la FIS (Fédération internationale de ski) a fait savoir que les drones, qui étaient déjà interdits en Suisse et en Autriche, le seraient désormais sur l’ensemble des épreuves de la Coupe du Monde de ski alpin.

Alerte sécurité chez MacKeeper

Coup dur, en terme d’image, pour le logiciel anti-virus MacKeeper. Un chercheur a découvert que l’une de ses bases de données clients était potentiellement accessible à tout le monde en quelques clics, sans mot de passe, ni identifiant.

 

MacKeeperChez MacKeeper, il semble bien qu’il y ait le discours et la méthode.

D’un côté, le logiciel anti-virus n’a de cesse de rappeler aux utilisateurs de Mac qu’il faut bien protéger leur ordinateur. De l’autre, MacKeeper aurait la main assez légère quand il s’agit de protéger sa propre base de données client. C’est la découverte que vient de faire un chercheur, expert en informatique et hacker éthique (“white hat”) Chris Vickery.

Selon lui, les coordonnées de près de 13 millions de clients de MacKeeper étaient, il y a peu encore, très facilement accessibles à tous sans mot de passe ni identifiant mais en utilisant simplement quelques adresses IP.

Post sur Reddit

Après avoir tenté de joindre sans succès Kromtech, le propriétaire de MacKeeper, Chris Vickery a posté le résultat de ses recherches sur Reddit, suscitant ainsi une réponse immédiate de l’éditeur, le remerciant pour sa démarche.

Sur son blog, MacKeeper assure avoir corrigé ce qui pouvait s’apparenter, si ce n’est à une faille, du moins à une négligence majeure en matière sécurité, et jure que l’on n’y reprendra plus.

  • Nom, adresse, adresse e-mail, identifiant, numéro de téléphone,adresse IP, nom du système d’information utilisé, ainsi que celui des licences logicielles présentes sur l’ordinateur du client et leurs codes d’activation.

Quand les hôtels utilisent Airbnb pour trouver des clients

 

Après l’industrie hôtelière traditionnelle, Airbnb est désormais perçue comme une menace par les grands sites de réservation.

 

AirbnbLe temps se couvre (un peu) pour Expedia et Priceline, deux groupes Internet propriétaires de Hotels.com, Orbitz, Travelocity, Booking.com ou Kayak. Ces sites de réservations réalisent aujourd’hui un chiffre d’affaires astronomique (respectivement 5,8 milliards de dollars en 2014 pour Expedia et 8,4 milliards pour Priceline).

Ils ont bâti leur succès en proposant au public une offre très large de réservations de séjours et de nuits d’hôtel, et en prélevant auprès des professionnels des commissions allant de 10% à 25% par réservation enregistrée. Mais Airbnb, déjà en concurrence frontale avec l’industrie hôtelière traditionnelle (à commencer par le Français AccorHotels), pointe le bout de son nez.

Commission de 3%

De Chicago à Los Angeles, en passant par New York ou Denver, de plus en plus de “boutique hôtels”, ont recours à Airbnb pour trouver de nouveaux clients, et optimiser le taux d’occupation de leurs chambres.

Le concept de “boutique hôtel” est apparu il y a une quinzaine d’années aux Etats-Unis. Il désigne le plus souvent ces hôtels de petite capacité, dotés d’une architecture et d’un décoration contemporaines, dont le confort et la qualité d’hébergement donnent au client le sentiment d’être un peu chez lui.

“Pour nous, Airbnb est clairement une menace.” Mark Okerstrom, directeur financier d’Expedia

Principal avantage d’Airbnb pour les “boutique-hôtels”, le faible taux de commission pratiqué (3% en lieu et place des 10% à 25% en vigueur sur les sites de réservations traditionnels). C’est aussi pour ce segment de l’industrie hôtelière un moyen de cibler une clientèle correspondant également très certainement au profil de ce type d’établissement.

Chez Expedia, on semble avoir reçu le message cinq sur cinq. Le groupe a ainsi récemment fait l’acquisition, pour 3,9 milliards de dollars, de Homeaway, l’un des concurrents d’Airbnb. Reste à savoir si les consommateurs préfèreront la copie à l’original. Et là, rien n’est moins sûr…


Vous avez aimé cette information? Partagez-là avec vos amis, votre réseau ou votre communauté. Cet article vous a été utile? Il vous a rendu service? NewZilla.NET a besoin de VOUS. Vous pouvez nous aider en faisant un don sécurisé à partir de 1 euro. Cela mérite une explication. On vous dit tout ICI. Merci pour votre soutien et pour votre fidélité à NewZilla.NET.

EN - FR - DE - ES