En continu
Accueil / Emploi / La révolution technologique va détruire plusieurs millions d’emplois

La révolution technologique va détruire plusieurs millions d’emplois

PARTAGER CET ARTICLE
DAVOS (Suisse) – Selon une étude menée par le “centre de recherche” du Forum de Davos (dont l’édition 2016 s’ouvre mercredi 20 janvier 2016), l’émergence des nouvelles technologies risque de précipiter la suppression de 5 millions d’emplois qualifiés dans le monde sur les cinq prochaines années.

 

A en croire ses auteurs, les conclusions de l’étude (The Future Of Jobs) publiée ces jours-ci par le centre de recherche du Forum économique mondial de Davos (Suisse), sont “relativement prudentes et ne laissent place à aucune complaisance”. On imagine le tableau si tel n’avait pas été le cas. Car les chiffres qu’avance cette étude, parfaitement documentée, sont on ne peut plus alarmants.

WEF-DavosRobotisation, désintermédiation, objets connectés, impression 3D, nanotechnologies, intelligence artificielle, automatisation, l’émergence de tous ces phénomènes que l’on peut rassembler sous le vocable de “nouvelles technologies” risque dans les cinq années à venir d’entraîner la disparition, nette, de 5 millions d’emplois. Notamment dans les 15 premières économies mondiales, dont la France, sur lesquelles a portée cette enquête.

Des inégalités croissantes

En pratique, le nombre d’emplois perdus serait de 7,1 millions. Mais il serait compensé par la création de 2,1 millions de postes notamment dans les domaines de l’informatique et de l’ingénierie. La santé, l’énergie, et les services financiers devraient compter parmi les secteurs les plus impactés. Les femmes seront plus touchées (52%) que les hommes (48%) prédisent les experts de Davos.

Une petite citation pour terminer, histoire de (ne pas) se donner de baume au coeur… Sans une réponse rapide et ciblée pour gérer la transition à très court terme et construire des forces de travail qualifiées, les gouvernement seront confrontés à un chômage grandissant et à des inégalités croissantes, alors que les entreprises verront leurs marchés de consommation se contracter”, avertit Klaus Schwab, le fondateur et organisateur du Forum de Davos. Le quinquennat qui vient s’annonce sera donc, à défaut d’être réjouissant, particulièrement agité.

A lire aussi sur NewZilla.NET

L’intelligence artificielle au risque du cybercrime

Dans un rapport publié ce mercredi 21 février 2018, 26 experts internationaux sonnent l'alarme sur les risques d'une utilisation malveillante de cette technologie par "des Etats voyous, des criminels, des terroristes".

En Chine, la police adopte la reconnaissance faciale

Passé maître dans le déploiement de technologies de surveillance basées sur de l’intelligence artificielle, le pays vient d’ajouter une corde à son arsenal sécuritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.