Accueil / Décryptage / Bernie Sanders, roi du crowdfunding

Bernie Sanders, roi du crowdfunding

CONCORD (Etats-Unis) – Le sénateur démocrate du Vermont, candidat à la présidence des Etats-Unis explose tous les compteurs du financement participatif en politique. Jusqu’où peut-il aller?

 
La course aux investitures, républicaine et démocrate, à la Maison Blanche est lancée, et elle réserve cette année encore son lot de surprises. Prenons l’exemple de sénateur démocrate du Vermont, Bernie Sanders.

Pour financer sa campagne “anti-système”, et donc en premier lieu contre les grandes banques de Wall Street, le candidat libéral (au sens américain du terme, c’est-à-dire à la gauche de la gauche), a construit sa dynamique en grande partie grace à une forte mobilisation sur Internet (comme avait pu le faire un certain Barack Obama en 2008). Il s’est surtout reposé sur le crowdfunding, ce financement participatif qui fait fureur dans l’économie Internet.

Résultat, après être arrivé, à la surprise générale, quasiment ex-aequo avec sa concurrente directe Hillary Clinton, lors du Caucus de l’Iowa le 1er février dernier, la campagne de Bernie (comme l’appelle ses supporters), a réuni plus de 3 millions de dollars en quelques heures. Mieux encore, après la large victoire (un peu plus attendue cette fois-ci- du candidat lors des primaires du New Hampshire cette semaine, Bernie Sanders a levé 5,2 millions de dollars en l’espace de 18 heures.

Depuis le lancement de sa campagne en 2015, le sénateur démocrate du Vermont a ainsi reçu 3,7 millions de dons de la part de 1,3 million de donateurs. Des donateurs qui sont, dans leur écrasante majorité, des particuliers dont la contribution moyenne ne dépasse pas 27 dollars. Un fait remarquable dans un pays, les Etats-Unis, où la politique est souvent accusée d’être financée par de puissants lobbies industriels ou financiers.

Bernie contre Hillary

De son côté Hillary Clinton, qui a rassemblé 114 millions de dollars sur la seule année 2015 pour financer sa campagne présidentielle, peut également se targuer d’avoir séduit 700 000 contributeurs, à ceci près que 58% de ces généreux donateurs lui ont versé le maximum autorisé, à savoir 2700 dollars, souligne le magazine Time.

sanders-democrats-bernieEn comparaison, Bernie Sanders est tout de même parvenu à réunir 74,9 millions de dollars sur son nom en 2015. En janvier 2016, la tendance s’est même inversée, Bernie Sanders levant 20 millions de dollars contre 15 millions de dollars pour Hillary Clinton.

Dans le camp républicain, le sénateur conservateur Ted Cruz, (vainqueur du caucus de l’Iowa devant le sénateur Marco Rubio et le milliardaire Donald Trump) a lui aussi fondé une partie de son succès de début de campagne sur le crowdfunding. Cette année, quel que soit le résultat final de l’élection en novembre, ce message d’une Amérique qui reprendrait pour partie au moins le contrôle de sa destinée politique promet de résonner durablement dans l’électorat outre-Atlantique.

Par contraste, une enquête publiée en octobre 2015 par le New York Times montrait qu’aux Etats-Unis, 158 familles étaient à l’origine de presque la moitié des dons versés au début de cette campagne présidentielle 2016. Une campagne qui pourrait voir s’affronter deux Amériques même si cette fois-ci, l’opposition promet de ne pas être uniquement celle des Républicains contre les Démocrates.

A lire aussi

Expresso NewZilla.NET #24 / Samedi 18 mars 2017

L’écho du Net en quelques historiettes, petites phrases et citations sur NewZilla.NET. Aujourd’hui au menu: Mark Zuckerberg et Priscilla Chan, Facebook, Airbnb, Mozilla Pocket, Atos, Deezer, Linux, bitcoin...

tesla-model-3-elon-musk

Tensions sociales chez Tesla

Un post mis en ligne sur la plate-forme de blog Medium, par un employé de l'usine Tesla de Fremont (Californie) attire l'attention sur les conditions de travail et le niveau de rémunération des 5000 collaborateurs du site tout en suggérant la création d'un syndicat, fureur d'Elon Musk, le patron de Tesla, qui est par ailleurs membre du comité consultatif économique du 45e président des Etats-Unis, Donald Trump.

Une réponse

  1. Go Bernie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.