En continu
Accueil / Accessibilité / L’intelligence artificielle de Facebook aide les malvoyants à lire les images

L’intelligence artificielle de Facebook aide les malvoyants à lire les images

PARTAGER CET ARTICLE
Facebook lance aujourd’hui, mardi 5 avril 2016, une solution permettant aux personnes malvoyantes qui utilisent un “lecteur d’écran” sur iOS d’accéder à un descriptif des images postées sur le réseau social.

 

Le monde compte actuellement 39 millions d’aveugles et 246 millions de personnes malvoyantes. Une population qui, quand elle se connecte à Internet, a aujourd’hui toutes les raisons de se sentir exclue, car à de (trop) rares exceptions près, les 2 milliards de photos postées tous les jours sur les réseaux sociaux comme Twitter, Instagram, ou Facebook, n’intègrent pas de descriptif, c’est-à-dire de texte alternatif à l’image elle-même.

Heureusement, il semble que les choses soient en train de changer. Nous vous en parlions il y a quelques jours sur NewZilla.NET, Twitter offre désormais la possibilité à ses utilisateurs de rédiger (en 420 caractères maximum) un descriptif d’une photo accompagnant un tweet.

Aujourd’hui, c’est au tour de Facebook d’entrer dans la danse, en lançant une solution à base d’intelligence artificielle, une technologie capable de reconnaître tout ou partie du contenu d’une photo postée sur le réseau social et d’y ajouter un descriptif (certes encore sommaire) qui pourra être traduit par les lecteurs d’écrans (sous iOS) utilisés par les personnes malvoyantes.

Reconnaissance faciale

A ce jour, le programme de Facebook peut reconnaître, identifier et décrire la présence sur une photo de près de 80 familles d’objets ou d’activités.

accessibility-matt-king-facebookA commencer par les éléments suivants: une voiture, un bateau, un avion, un train, une montagne, un arbre, de la neige, le ciel, l’océan, l’eau la plage, le soleil, l’herbe, le tennis, la natation, un stade, une pizza, un dessert, des sushis, un bébé, une barbe, des lunettes de soleil, des bijoux, un sourire, des chaussures, ou bien encore l’incontournable selfie!

Au final, pour l’heure, le programme de Facebook (qui a vocation à apprendre et à s’enrichir au fil de l’eau) peut rédiger une description comme: “Sur cette image il y a deux personnes qui sourient”.

Le projet a été développé par Matt King, un ingénieur de Facebook qui a perdu la vue. Prochaine étape, plus sujette à controverse il faut bien le reconnaître, l’introduction de la reconnaissance faciale et donc l’identification des personnes apparaissant sur une photo. Une technologie que beaucoup d’internautes jugent intrusive et peu respectueuse de ce qu’il nous reste de “vie privée”.

 

A lire aussi sur NewZilla.NET

Tinder contraint de corriger une faille de sécurité majeure

Selon des chercheurs en sécurité informatique il suffisait de connaître le numéro de téléphone d’une personne pour prendre le contrôle de son compte Tinder et accéder à l’ensemble des conversations menées sur l’application.

Twitter se résout (enfin) à lutter contre les bots et les spams

Le réseau social publie tout un lot de nouvelles règles destinées à endiguer l’influence par trop importante des "bots", ces programmes informatiques qui servent à gonfler artificiellement et frauduleusement la diffusion d’un message ou l’audience d’un compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.