En continu
Accueil / NewZilla.NET / En Chine, Uber fait sa mue

En Chine, Uber fait sa mue

Le groupe Internet cherche à s’imposer en Chine. Face à un concurrent de poids, Didi Chuxing, Uber redéfinit et enrichit son offre de services. Dans l’Empire du Milieu, le groupe Internet se présente désormais comme un partenaire du quotidien, avec toute une kyrielle de nouveaux services.

 

Après UberBOAT, après UberCOPTER, voici maintenant venir UberBALLOON (ou si vous préférez Uber Montgolfière)… Voici pour la caricature (pourtant bien réelle) sur laquelle Uber communique aujourd’hui.

Bien réelle? Car le service vient d’être présenté à l’occasion de la conférence TechCrunch qui se tient actuellement et jusqu’au 29 juin 2016 à Shanghaï (Chine) par l’une des dirigeantes locales d’Uber, Kate Wang.

Voici donc pour cette mise en abyme du groupe Internet et de son image. Mais s’il fallait retenir un élément fort de la présentation faite à Shanghaï, ce ne serait paradoxalement pas celui-là.

Uber-ChinaNon, car Uber a présenté, loin, de plus en plus loin de son activité historique de transport VTC, deux nouveaux services UberLIFE et Uber + Travel. Le point de départ de ces initiatives mérite que l’on s’y arrête.

Uber, a remarqué qu’une fois montés dans un VTC, les clients Uber continuaient à consulter l’application Uber, relève TechCrunch. Pourquoi ne pas alors les rendre encore plus « captifs » en élargissant la palette de services qui leur est offerte.

UberLIFE, UberPASS, UberCOPTER, UberBALLOON...

C’est tout le propos d’UberLIFE. Avec UberLIFE, un magazine numérique qui permet de se tenir au courant des évènements sportifs, artistiques, des pièces de théâtre et de tout plein d’autres choses qui font l’actualité près de chez vous.

Autre nouveauté, Uber+Travel (qui en l’espèce intègre UberBALLOON) dont la vocation est de proposer les meilleurs services aux voyageurs, aux grands voyageurs. « Uber, (se voit désormais comme) un service global pour les citoyens du Monde », comme le résume Kate Wang.

Enfin, la responsable d’Uber en Chine a également évoqué UberPASS, un service qui permet de pré-réserver un certain nombre de trajets UBer et de les utiliser dans différentes localités.

A lire aussi

heetch

Heetch et ses dirigeants condamnés à verser 441 000 euros aux chauffeurs de taxi (VIDEO)

La start-up Heetch et ses dirigeants, Teddy Pellerin et Mathieu Jacob, ont été condamnés par le tribunal de grande instance de Paris à verser 441 000 euros en réparation du préjudice moral causé aux 1463 chauffeurs de taxi qui étaient parties civiles au procès.

Uber-Brésil-SaoPaulo

Pour la justice brésilienne, un chauffeur de VTC Uber est un salarié comme un autre

Un juge brésilien Judge Marcio Toledo Gonçalves a condamné lundi 13 février 2017 Uber à verser 30 000 reais (l'équivalent de 9 400 euros) à l'un de ses chauffeurs VTC, considéré comme un salarié comme un autre, au titre des heures supplémentaires et pour couvrir d'autres frais (congés payés...). Uber a annoncé son intention de faire appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.