En continu
Accueil / NewZilla.NET / En Chine, Uber fait sa mue

En Chine, Uber fait sa mue

PARTAGER CET ARTICLE
Le groupe Internet cherche à s’imposer en Chine. Face à un concurrent de poids, Didi Chuxing, Uber redéfinit et enrichit son offre de services. Dans l’Empire du Milieu, le groupe Internet se présente désormais comme un partenaire du quotidien, avec toute une kyrielle de nouveaux services.

 

Après UberBOAT, après UberCOPTER, voici maintenant venir UberBALLOON (ou si vous préférez Uber Montgolfière)… Voici pour la caricature (pourtant bien réelle) sur laquelle Uber communique aujourd’hui.

Bien réelle? Car le service vient d’être présenté à l’occasion de la conférence TechCrunch qui se tient actuellement et jusqu’au 29 juin 2016 à Shanghaï (Chine) par l’une des dirigeantes locales d’Uber, Kate Wang.

Voici donc pour cette mise en abyme du groupe Internet et de son image. Mais s’il fallait retenir un élément fort de la présentation faite à Shanghaï, ce ne serait paradoxalement pas celui-là.

Uber-ChinaNon, car Uber a présenté, loin, de plus en plus loin de son activité historique de transport VTC, deux nouveaux services UberLIFE et Uber + Travel. Le point de départ de ces initiatives mérite que l’on s’y arrête.

Uber, a remarqué qu’une fois montés dans un VTC, les clients Uber continuaient à consulter l’application Uber, relève TechCrunch. Pourquoi ne pas alors les rendre encore plus “captifs” en élargissant la palette de services qui leur est offerte.

UberLIFE, UberPASS, UberCOPTER, UberBALLOON...

C’est tout le propos d’UberLIFE. Avec UberLIFE, un magazine numérique qui permet de se tenir au courant des évènements sportifs, artistiques, des pièces de théâtre et de tout plein d’autres choses qui font l’actualité près de chez vous.

Autre nouveauté, Uber+Travel (qui en l’espèce intègre UberBALLOON) dont la vocation est de proposer les meilleurs services aux voyageurs, aux grands voyageurs. “Uber, (se voit désormais comme) un service global pour les citoyens du Monde”, comme le résume Kate Wang.

Enfin, la responsable d’Uber en Chine a également évoqué UberPASS, un service qui permet de pré-réserver un certain nombre de trajets UBer et de les utiliser dans différentes localités.

A lire aussi sur NewZilla.NET

Uber se retire du Maroc

Après la Chine, après la Russie, et peut-être (selon des rumeurs persistantes) avant l’Inde, le sud-est asiatique et le reste de l’Afrique, le groupe Internet a choisi de se retirer (officiellement à titre temporaire) du Maroc.

Comment la Chine a espionné l’Union africaine

Non contente d’exploiter au mieux les ressources du continent africain sous une forme de néo-colonialisme qui ne dit pas son nom, la Chine ne se prive pas non plus d’écouter les conversations de ses dirigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.