En continu
Accueil / Emploi / SFR condamné pour non-respect des accords de maintien dans l’emploi de 251 salariés d’un centre d’appel SFR

SFR condamné pour non-respect des accords de maintien dans l’emploi de 251 salariés d’un centre d’appel SFR

La chambre sociale de la Cour d’appel de Poitiers vient de condamner SFR et SFR service clients à verser 2.000 euros par employé à 251 ex-salariés d’un centre d’appel SFR pour violation de ses accords de maintien dans l’emploi.

 

« La société SFR avait des obligations en matière de maintien de l’emploi et d’adaptation des emplois  et en cédant ses centres d’appel (2007/2008) comme elle l’ a fait elle a fait perdre à ses 251 salariés toute chance d’être maintenu dans cet emploi. La Cour d’ appel condamne SFR a versé 2.000 euros par employé », relève la Cour d’appel de Poitiers.

Après cet arrêt, « nous sommes désormais à plus de 600 condamnations de SFR pour destructions d’emplois en violation de ses engagements de maintien » sur les centres d’appels de Toulouse, Lyon et Poitiers, a indiqué à l’AFP, Me Romain Geoffroy.

« Il reste encore quelque 600 cas en souffrance« , devant la Cour d’appel de Toulouse et de Lyon, « mais je ne vois pas aujourd’hui comment SFR pourrait contester qu’il a violé ses obligations après des décisions identiques de quatre juridictions différentes », a-t-il ajouté.

"1877 emplois détruits"

« En violant ces engagements, SFR a détruit 1.877 emplois en 2007 en transférant illégalement ses centres à des sous-traitants. C’est la plus grande fraude aux obligations de maintien dans l’emploi jamais constatée judiciairement« , a estimé l’avocat.

De son côté, pour sa défense, SFR avait souligné que l’accord ne contenait en réalité pas d’engagement de SFR mais visait « un objectif de stabilité dans l’emploi ». Selon SFR, les salariés avaient quitté leur emploi de leur plein gré et sans faire valoir « leur droit à la priorité de réembauche ».

A lire aussi

zone-blanche

Zones blanches : Les opérateurs téléphoniques s’engagent à investir 3 milliards d’euros

L’Etat a passé un accord avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, annonce dimanche 14 janvier 2018, dans le JDD, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Réalité-virtuelle-poleemploi-pole-emploi

Pôle Emploi fait découvrir des métiers en réalité virtuelle (VIDEO)

Un an après avoir lancé des serious games pour simuler des entretiens d’embauche, Pôle Emploi va plus loin avec des entretiens en réalité virtuelle et permet également aux demandeurs et chercheurs d'emploi de tester en réalité virtuelle un métier pour voir s'il leur convient ou non. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.