En continu
Accueil / Facebook / Facebook mise sur une mesure d’audience transparente pour conserver la confiance des annonceurs publicitaires

Facebook mise sur une mesure d’audience transparente pour conserver la confiance des annonceurs publicitaires

Après avoir reconnu avoir surestimé (pendant deux ans) le temps moyen de visionnage des séquences et des publicités vidéos diffusées sur sa plate-forme, le réseau social annonce qu’i va faire auditer ses mesures d’audience par un organisme indépendant. Avec un objectif premier: rassurer et conserver la confiance des annonceurs publicitaires.

 

 

En septembre dernier nous évoquions dans ces colonnes les « erreurs de calcul » commises par Facebook dans la mesure de son audience vidéo. Aujourd’hui, le réseau social, revient sur ce dossier et annonce ce qui ressemble en tout point à une « opération transparence », en la matière.

Facebook va en effet faire auditer par un organisme tiers, le Media Rating Council (MRC), les mesures d’audience qu’il fournit à ses annonceurs publicitaires.

facebook-audience

« Nous nous engageons à un audit afin de vérifier la justesse des informations que nous fournissons à nos partenaires », a indiqué le réseau social dans un message publié sur son site internet.

Le MRC est un organisme qui fut créé dans les années 1960 à la demande du Congrès américain. Il est aujourd’hui composé d’acteurs du secteur des médias et de la publicité.

Par ailleurs, Facebook (propriétaire de WhatsApp et d’Instagram) envisage également de proposer prochainement aux annonceurs de nouvelles options de paiement liées à la durée effective de visionnage de leurs spots vidéo.

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.