Accueil / Etsy / Etsy, changement de direction

Etsy, changement de direction

PARTAGER CET ARTICLE
Après avoir débarqué Chad Dickerson, son P-DG historique au début du mois de mai, annoncé le licenciement de 8% de ses collaborateurs (80 personnes) et suspendu son programme de stages d’été, la plate-forme d’e-commerce américaine s’interroge sur son avenir. Et au-delà des messages rassurants diffusés à l’endroit des 1,7 million de vendeurs de la “communauté” Etsy, la possibilité d’une mise en vente de la société, sans être totalement à l’ordre du jour, n’est plus tout à fait exclue.

 

Où va Etsy? Une chose est sûre, sous la pression de ses actionnaires (anciens et nouveaux), la place de marché dédiée aux créations faites à la main et au vintage s’interroge sur son avenir.

Etsy, ou l’histoire d’une marketplace, née en juin 2005 dans un appartement de Brooklyn, devenue en quelques années une entreprise mondiale, et qui aurait plutôt (très) mal vécue son introduction à la bourse de New York en 2015.

Valorisée à plus de 3,5 milliards de dollars au moment de son introduction en bourse, Etsy ne vaut plus aujourd’hui que 1,3 milliard de dollars. Et si le volume d’affaires réalisé sur la plate-forme était l’an passé de 2,84 milliards de dollars, les résultats financiers n’étant pas à la hauteur des actionnaires (à commencer par Black-and-White Capital LP) ceux-ci ont décidé de mettre publiquement la pression sur la direction du groupe Internet.

Etsy-Offices-Handmade

En conséquence de quoi, le 3 mai dernier, Chad Dickerson, P-DG historique d’Etsy a été débarqué, en même temps qu’était annoncé un plan de réduction de la masse salariale passant par le licenciement de 80 personnes (soit 8% de l’ensemble des collaborateurs du groupe).

Parallèlement, sans être définitivement supprimé, le programme de stages d’été, très valorisé et très prisé des jeunes “interns” qui au-delà d’une expérience professionnelle unique, pouvaient aussi gagner près de 6000 dollars par mois, ce programme a donc été suspendu. Etsy offrant tout de même aux futurs ex-stagiaires une enveloppe de 7500 dollars à titre de dédommagement pour les frais engagés (transport, hébergement…).

Environnement de travail

Autre point sensible pour les actionnaires, les coûts de fonctionnement de la société elle-même, les collaborateurs étant chez Etsy particulièrement choyés tant du point de vue de la possibilité offerte de prendre (jusqu’à 26 semaines) de congés parentaux, que des cours de yoga, des repas de traiteur, et d’un environnement de travail extrêmement attractif.

Etsy-Offices-Brooklyn-NY

Etsy se trouve par ailleurs de plus en plus fortement concurrencé (l’esprit “communautaire” en moins, la force marketing en plus) par Amazon avec les lancements successifs d’une plate-forme dédiée au fait-main Handmade at Amazon et plus récemment d’une Wedding Shop c’est-à-dire d’une boutique dédiée à la préparation des mariages et centrée sur la production artisanale (cartons d’invitation, décoration, accessoires, bijoux…).

Etsy est donc aujourd’hui à un tournant de son histoire, et comme le soulignait dernièrement Bloomberg, la possibilité d’une cession pure et simple du groupe Internet n’est plus tabou. De là à dire que celle-ci est déjà anticipée par les investisseurs…

Depuis le 3 mai 2017, date de l’éviction de son P-DG, Chad Dickerson, et de son remplacement par Josh Silverman, ex-P-DG de Skype, le cours du titre Etsy au Nasdaq est passé de 10,51 dollars à 13,30 dollars.

A lire aussi

Amazon va augmenter ses effectifs de 36% en France en 2018

Le groupe Internet américain prévoit de créer 2000 emplois en CDI cette année dans l’Hexagone.

Amazon supprime des centaines d’emplois

Selon l’agence Reuters et le Seattle Times, le groupe Internet s’apprêterait à licencier des centaines de personnes travaillant aujourd’hui notamment au siège social de Seattle quand, dans le même temps, il souhaiterait renforcer ses effectifs sur des projets comme Alexa, son assistant personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.