En continu
Accueil / Facebook / Facebook, réseau social à but non lucratif

Facebook, réseau social à but non lucratif

Enfin, pas tout à fait quand même… Mais, à partir du 25 septembre, Facebook commencera à déployer en France et en Europe plusieurs fonctionnalités dédiées au don à caractère caritatif. Une bonne nouvelle pour les ONG et autres organisations humanitaires. 

 

Voilà qui aurait très certainement pu être très utile pour venir en aide aux victimes de l’ouragan Irma qui a récemment frappé les Antilles. A partir du 25 septembre prochain, Facebook va commencer à déployer en France et dans 16 pays européens plusieurs fonctionnalités déjà disponibles sur la version américaine du réseau social.

Ces nouveaux outils, dédiés au don à caractère caritatif, prendront plusieurs formes. Tout d’abord, il ne sera possible de les utiliser que sur les Pages Facebook à but non lucratif, comme l’indique le réseau social sur sa page d’explication.

donations-facebook

En pratique, il s’agira d’un bouton dédié « Faire un don » qu’il sera possible d’insérer sur une page Facebook, sous un post et/ou un évènement Facebook Live.

Autre fonctionnalité, « Facebook Fundraisers » un outil dédié, comme son nom l’indique, à la mise en place de campagnes de collectes de fonds.

Cet outil permettra à des internautes, utilisateurs du réseau social, de lever eux-mêmes des fonds pour des associations sur Facebook, en créant des pages dédiées à une cause.

A lire aussi

smartphone-classe-classroom-education

Une étude universitaire fait le lien entre l’utilisation du smartphone en classe et la baisse des résultats scolaires

Selon une étude menée par les universités belges de Gand et d’Anvers, il existe un lien direct entre l’utilisation du smartphone en cours et la baisse de niveau des résultats scolaires.

Andy-Brigitte-Chatelet-Les-Halles-Paris

Andy, 22 ans, mort sur Snapchat à la station RER Châtelet-Les Halles à Paris

Andy Brigitte avait 22 ans. Il a été poignardé à mort vendredi 12 janvier 2018, à Paris, à la station RER Châtelet-Les Halles, sous les yeux de plusieurs dizaines de personnes qui, loin de lui porter secours, l’ont regardé mourir, filmant la scène avec leur téléphone mobile et postant la séquence sur Snapchat ou sur YouTube. Effroyable et glaçant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.